Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La jeunesse de Man en mode paix

Publié le lundi 17 aout 2020  |  AIP


Man, Les leaders des organisations de jeunesse aussi bien de la société civile que ceux de l’ensemble des mouvements et partis politiques de Man, ont pris l’engagement dimanche 16 août 2020, de dire non à la violence, suite à une rencontre avec le député suppléant de Man sous-préfecture, Doua Blondé Obed.

A l’initiative du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Vagondo Diomandé, ces échanges entre les jeunes et leur aîné Doua Blondé, ont eu pour objectif de créer les bases de la préservation des acquis du Tonkpi en termes de développement, tout en s’abstenant de tout acte de violence durant cette période électorale. La région ayant suffisamment souffert des différentes crises qui ont secoué le pays.

« Nous avons constaté ces derniers temps, des actes de violence dans plusieurs villes du pays avec des morts et nombreuses destructions de bien (…). Des actes qui n’honorent pas notre pays. Or ce qui doit le plus nous préoccuper, c’est le développement de notre pays, le mieux-être de tous les ivoiriens y compris ceux qui vivent dans ce pays. », a souligné le député suppléant.

Selon Doua Blondé, les populations doivent œuvrer pour une Côte d’Ivoire paisible. Pour lui la seule manière de manifester son mécontentement, c’est dans les urnes. Et ce, en allant lors des élections, cocher devant le nom du candidat qui épouse leur conviction.

En outre l’élu local a invité les jeunes du Tonkpi à aider le général Vagondo Diomandé, fils de la région, dans sa tâche, en donnant l’exemple, en étant des modèles et surtout en protégeant les acquis dont le bitume, obtenu au prix de mille sacrifices.

« Vous devez parcourir tous les hameaux pour faire en sorte que la région du Tonkpi soit le symbole de la non-violence en Côte d’Ivoire », a-t-il insisté.

Pour leur part, les jeunes se sont engagés à faire en sorte que plus jamais cette région ne sombre dans la violence.

« Nous n’allons pas donner une mauvaise image de notre région. Depuis 2015, à ce jour cela fait cinq ans, et nous jeunes de Man, jeunes du Tonkpi, nous sommes matures. Si un cadre, un élu vient vers nous pour des actions de développement ou pour la cohésion sociale, nous allons l’accompagner. Soyez rassuré cher aîné, dites au général Vagondo qu’ici à Man et dans le Tonkpi, nous sommes déjà en mission. Nous avons constitué des équipes de campagne pour sensibiliser nos frères à travers toute la région », a promis le président de la jeunesse communale, Gonnin Tia Abel.

Il a par ailleurs fait savoir qu’en plus de ces initiatives, 60 leaders d’organisations de la jeunesse de Man, ont pris part à une formation avec l’Unesco, pour être des ambassadeurs de la paix.

(AIP)

amak/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment