Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Soufre dans le carburant : Un risque de dépendance menace de nombreux pays

Publié le mercredi 19 aout 2020  |  Le Nouveau Réveil
Le
© Autre presse par DR
Le prix du carburant en Côte d`Ivoire


D’ici une poignée d’années, et face aux soucis avérés d’ordres sanitaires, environnementaux et économiques imputables à la présence de soufre dans certains carburants et combustibles, il sera imposé à tout pays n’étant pas en capacité de fabriquer des produits à basse teneur en soufre d’arrêter leur production. Ce qui serait tout à fait normal d’ailleurs !! Pour donc satisfaire la consommation locale de carburants envisagée être de plus en plus croissante, il n’y aura point d’autre issue que d’importer aux prix fixés par l’extérieur. Autrement dit, un risque de dépendance qu’il est tout simplement préférable d’éviter tant qu’on le peut. Il est peut-être bien beau de dire qu’il y a des pays qui ne disposent quand même pas de raffineries, soit. Mais à quel prix ? Est-ce de gaîté de cœur ? A quelles contraintes sont-ils soumis ? Sont-ils sereins dans cette posture ? Ceux qui pensent qu’on serait simplement à jeu égal en laissant sombrer une raffinerie pétrolière pour la transformer ensuite en dépôt de stockage de produits pétroliers "jouent à un jeu dangereux" si l’on peut se permettre cette expression. Heureusement que plusieurs opérateurs de raffineries étatiques ou privées sont plus que sensibilisés à cette problématique, qui est bien loin d’être un fait de fiction, et essaient alors dans la mesure de leurs moyens de se préparer à se mettre en conformité. Qu’est-ce qu’il faut donc pour baisser ce taux de soufre dans les carburants? Il faut des procédés déjà connus à cet effet ainsi que des hommes et des femmes expérimentés pour ce faire. Il ne s’agit donc pas de réinventer de nouveaux procédés mais de juste faire exactement ce que les autres ont déjà fait pour assurer leur pérennité et leur souveraineté pétrolière car les échéances de mise en conformité vis à vis de la teneur en soufre des carburants ne seront pas continuellement reportées. D’ici là, invitons-nous à porter le cache-nez, non seulement en consigne barrière contre le Corona, mais aussi pour se prémunir de l’inhalation de particules fines soufrées et autres polluants atmosphériques lorsque nous sommes dans des zones à risques (grandes voies de circulation, gares routières, marchés ouverts, etc.)
Serge Parfait Dioman
Expert International en Industries Pétrolières et Energies
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment