Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Sport
Article
Sport

Processus électoral - Sam Etiassé (Directeur exécutif de la Fif) à la FIFA : “L’Assemblée générale, réunie en session ordinaire ou extraordinaire est compétente”

Publié le mercredi 26 aout 2020  |  L’intelligent d’Abidjan
Football:
© Autre presse par DR
Football: Sam Etiassé
Le directeur exécutif de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Jean Baptiste Sam Etiassé


La Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a réagi au terme d'une rencontre du comité d'urgence le 22 août 2020 au courrier de la FIFA concernant le processus électoral. La FIF dit avoir pris acte du maintien de la commission électorale, qui devrait ''se réunir le 25 août 2020 pour entériner toute décision nécessaire par un vote conformément aux dispositions pertinentes du code électoral''. l'Assemblée générale extraordinaire du 29 août s'est muée en une réunion d'information et de concertation des membres actifs. Le processus électoral et le blocage intervenu seront les principaux sujets à l'ordre du jour.

Outre ces décisions, la Fif a entrepris d'envoyer un courrier réponse pour faire des observations et sa lecture de la situation et l'interprétation des textes de la FIF. Le courrier réponse signé du Directeur exécutif de la Fif, Sam Etiassé met en évidence deux importants points en lumière. Il s'agit de l'intervention du comité d'urgence dans le processus électoral et la tenue d'une assemblée générale extraordinaire pour la recomposition de la commission électorale. Tout en prenant l'engagement d'appliquer sans délai les recommandations, la Fif a tenu à rappeler que plusieurs blocages sont intervenus dans le processus électoral. '' La commission électorale a connu de nombreux blocages, avec notamment la majorité de ses membres qui a refusé de cautionner une position prise dans des conditions douteuses par le président de la commission. Ces membres sont allés jusqu'à présenter la décision de ne plus siéger. Cette situation de blocage absolu et tous les dysfonctionnements constatés ne sont pas prévus ni par les statuts ni par les dispositions du code électoral'', a expliqué Sam Etiassé.

Il a précisé être en présence d'un cas non prévu comme l'indique l'article 100 des statuts de la FIF. '' De notre point de vue, la survenance d'un cas non prévu autorise le comité exécutif, en vertu des dispositions de l'article 44 alinéas 2 et 6 et l'article 100 des statuts, à intervenir et à prendre toutes décisions visant à préserver les intérêts de la Fif. À toutes fins utiles, nous rappelons que le comité d'urgence, émanation du comité exécutif est compétent pour l'examen des questions urgentes dont le traitement requiert célérité. Au regard de l'article 44 suscité, le comité d'urgence avait plein pouvoir de se réunir pour prendre des décisions endossées par le comité exécutif à sa plus prochaine réunion'', a argumenté l'administratif de la Fif.
Sur la question de l'organisation de l'assemblée générale extraordinaire, le point de vue de la Fif est différent de celui de la FIFA.
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Sport
Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment