Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2020 : le mouvement pour la démocratie et la justice en Côte d’Ivoire ne présentera plus de candidat

Publié le jeudi 27 aout 2020  |  Abidjan.net
Présidentielle
© Abidjan.net par PR
Présidentielle 2020 : conférence de presse relative au retrait du mouvement pour la démocratie et la justice
Abidjan le 26 août 2020. Le Mouvement pour la Démocratie et la Justice en Côte d`Ivoire (MDJ) a animé ce mercredi une conférence de presse pour annoncer ne plus présenter de candidat à l`élection présidentielle de 2020.Photo : Dominique Zégoua, Président du Mouvement pour la Démocratie et la Justice en Côte d`Ivoire (MDJ).


Le Mouvement pour la Démocratie et la Justice en Côte d'Ivoire (MDJ) a décidé de ne plus présenter un candidat à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire, a annoncé ce mercredi 26 aout 2020 son président, Dominique Zégoua, au cours d’une conférence de presse.



« L’élection arrive à grands pas. Une élection ou les potentiels candidat seront exclus malgré leur projet de société. Alors qu’en 2010 et 2015, cette élection était ouverte à tous. Toutes les filles et les fils de ce pays voulaient tourner cette triste page de note histoire. Malheureusement cette élection exclut encore des ivoiriens par le système de parrainage, méconnu des ivoiriens. C’est une nouveauté. Au vu de ce qui précède, le MDJ décide de ne plus présenter son candidat » a-t-il déclaré.



A l'en croire, il ne s'agit pas de jeter l'éponge faute de parrainage mais de protester. « Je ne jette pas l'éponge. J’ai trop investi pour jeter l’éponge. C’est un système méconnu et cette réforme a été introduite très tard et nous n'avons pas eu le temps de parcourir toutes les régions pour avoir les parrainages nécessaires. »



Par ailleurs, Dominique Zégoua revendique avoir eu des parrainages dans plus de la moitié des régions nécessaires : « Pour un jeune parti nous étions loin de pouvoir obtenir cela. Dans des localités, nos envoyés n'étaient pas reçus. Les gens ont peur. On ne peut pas demander comme ça des signatures. Aussi le projet de signature est coûteux entre les frais de mission, hébergement, et autres. Sur 17 régions nous avons eu des parrainages dans 11 régions » a-t-il fait savoir.



Pour le moment, le MDJ ne donne pas de consignes de vote. « Je n'ai pas encore adhéré à une plateforme, j’observe. » Il se dit également favorable à un report des élections pour « être candidat et participer à cette élection.»



Concernant l’actualité, le président du MDJ trouve un peu fort d’empêcher l’ex-président Laurent Gbagbo de rentrer en Côte d’Ivoire car il a le droit d’être en Côte d’Ivoire, d’être auprès des siens.



PR
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment