Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Cohésion sociale/Hamed Bakayoko à la jeunesse de Bonoua: «Ne vous battez pas pour les hommes politiques»

Publié le vendredi 28 aout 2020  |  Fraternité Matin
Le
© Abidjan.net par Marc Atigan
Le Premier Ministre Hamed Bakayoko inaugure le nouveau siège de la chefferie traditionnelle de Koumassi
Abidjan le 26 Août 2020. Le nouveau siège de la chefferie traditionnelle de Koumassi a été inauguré ce mercredi par le Premier Ministre, Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko. Photo : Hamed Bakayoko, Premier Ministre, Ministre de la Défense.


Le Premier ministre a entamé sa tournée de rassemblement et de cohésion entre les populations des villes qui ont été le théâtre des manifestations. Jeudi, à Bonoua, il a appelé à l’apaisement.
Après les évènements qui se sont respectivement produits les 7, 13 et 21 août dans la localité de Bonoua, le Premier ministre Hamed Bakayoko s’est rendu sur les lieux le jeudi 27 août, pour apporter la compassion du gouvernement et traduire le soutien du Chef de l’État Alassane Ouattara à tous les sinistrés et aux parents des personnes qui ont perdu la vie.

Sur l’esplanade de la mairie où il s’adressait aux populations Malinké et Abouré, les belligérants de cette crise, Hamed Bakayoko s’est particulièrement tourné vers la jeunesse. A qui il a parlé en des termes clairs et simples : « Ne vous battez pas pour les hommes politiques ». Parce que, poursuit-il, «lorsque nous faisons nos arrangements politiques, nous ne vous associons pas. Donc ne vous détruisez pas en vous battant, car la politique a ses champs de bataille qui sont les campagnes et les urnes».

Pour le Premier ministre, la jeunesse ne doit pas écouter le politique et prendre la rue parce que le rôle du politique est de trouver du travail pour elle plutôt que de la conduire dans les rues. « Lorsque, entre nous acteurs politiques, les arrangements sont bons, on ne vous appelle pas. C’est lorsque nous sommes en désaccord que nous vous appelons afin que vous puissiez porter, par des batailles de rue, ces désaccords. Vous devez dire non à la violence », a-t-il conseillé.

Face à ces nombreux jeunes installés sous la dizaine de bâches, visiblement heureux t’écouter ce message interpellateur, Hamed Bakayoko leur a demandé de garder à l’esprit de ne pas céder à la manipulation ni aux rumeurs qui enflent lorsque ce genre d’évènements se produisent.

Il a souhaité partager la confiance que le Président de la République a placée en lui avec la jeunesse et particulièrement celle de Bonoua avec qui il a communié, rappelle-t-il, lors de la célèbre cérémonie du ‘’Popo Carnaval’’, à l’invitation du maire de la commune. Il promet de donner des opportunités à cette jeunesse en mettant en place, en relation avec le conseil municipal, une base de données des jeunes désireux de travailler et qui ont des projets afin de les financer.

Appel à la solidarité

Le chef du gouvernement, toujours dans l’esprit de réconcilier les populations de Bonoua, a appelé à l’union et à la solidarité entre elles. Parce que « nous sommes tous les mêmes enfants de Bonoua, nous devons être solidaires pour ne pas tomber dans la manipulation de certaines personnes qui quittent les autres cités pour venir semer le désordre». Par ailleurs, Hamed Bakayoko a promis, au nom du gouvernement, d’assumer sa part pour les réparations.
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment