Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Plus de 30% de certaines espèces fauniques du pays menacées de disparition (Ministère)

Publié le mardi 1 septembre 2020  |  AIP


Abidjan- Le ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi, a indiqué, le mardi 1er septembre 2020, à Bingerville, que plus de 30% de certaines espèces fauniques en Côte d’Ivoire sont menacées de disparition, à l’ouverture de l’atelier des chefs de services faune des directions régionales dudit ministère.

« Les espèces de faune sont victimes du braconnage, pour leur viande et leurs trophées destinés au commerce international illégal, au point où 37 % des espèces de mammifères du pays sont menacées de disparition, de même que 7 % des espèces d’oiseaux et 35 % des espèces de reptiles et d’amphibiens », a-t-il déclaré, dans son allocution lue par le directeur général adjoint des forêts et de la faune, colonel Jérôme Aké.

Selon M. Donwahi, les rares grands spécimens de faune restants dans le pays sont pour la plupart dépossédés de leurs habitats naturels et se retrouvent en conflits permanent avec les populations.

Cette situation engendre de nombreux conflits récurrents homme-faune sauvage, avec leurs corolaires de pertes en vies humaines, de blessés, de destructions de cultures, de bétails, de biens matériels, et surtout la psychose impactant les activités socio-économiques de la population.

Il a rappelé aux chefs de service faunes qu’ils seront des acteurs clés dans la mise en œuvre de la Politique de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts (PPREF) avec la reconstitution des habitats de la faune. D’où le projet en gestation du ministère sur une Politique de protection, de reconstitution et de valorisation de la faune sauvage.

"Suite à la formation qui démarre aujourd’hui, vous devez devenir des techniciens aguerris et expérimentés en matière de gestion durable de la faune et des conflits homme-faune sauvage", a souhaité le ministre.

Cet atelier de quatre jours est une initiative de la direction de la faune et des ressources cynégétiques dirigée par le colonel Koné Salimata. Il a pour objectif de renforcer les capacités des 24 chefs de service faune des Directions régionales, à la gestion de la faune et des conflits homme-faune sauvage.

La formation vise aussi à pallier l’insuffisance des services déconcentrés en matière de gestion de la faune et des Conflits homme-faune (CHF), en vue d’atteindre l’un des objectifs du projet de gestion durable des CHF et des animaux à problème.

Les modules de formation porteront, entre autres, sur l’identification des espèces de faune et des CHF, les causes et conséquences des CHF, la prise en main des CHF, la sensibilisation des autorités, la sensibilisation et la formation des paysans à la protection des cultures, le refoulement d’éléphants, la translocation d’animaux, la lutte anti-braconnage et anti-trafic.

fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment