Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Bonne gouvernance : les meilleures sociétés d’Etat primées par Moussa Sanogo

Publié le jeudi 3 septembre 2020  |  Ministères
Gestion
© Abidjan.net par Marc Innocent
Gestion du portefeuille de l`Etat: deuxième édition du Prix d`Excellence de la Gouvernance des Entreprises Publiques
Abidjan le 02 Septembre 2020. La salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire a abrité, ce mercredi, la deuxième édition du Prix d`Excellence de la Gouvernance des Entreprises Publiques. Le Ministre du Budget et du Portefeuille de l`Etat, Moussa sanogo, a présidé la cérémonie.


Le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat continue de promouvoir la bonne gouvernance au sein des entreprises publiques.

La culture de la performance et de l’excellence au sein des sociétés d’Etat se pérennise. L’édition 2020, la deuxième, du « Prix d’Excellence de la gouvernance des entreprises publiques » initié par le ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a vu la distinction, hier à la salle des fêtes du Sofitel Hôtel Ivoire, des 10 meilleurs entreprises du secteur parapublic. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le ministre Moussa Sanogo. Ce prix mis en œuvre par la Direction générale du Portefeuille de l’Etat, est articulé autour de quatre distinctions, à savoir le Prix de la performance économique et financière, le Prix de l’efficacité du Conseil d’Administration, le Prix d’Encouragement et le Prix d’Excellence de la gouvernance (Super Prix). Pour le Prix de la Performance économique et financière, la première place dans la catégorie secteur non-marchand a été raflée par Côte d’Ivoire Énergies. L’autre première place du podium dans la catégorie secteur marchand a été obtenue par la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci).

Le Prix de l’efficacité du Conseil d’Administration a enregistré l’Office national de l’Eau potable (Onep) comme premier. Le Prix d’Encouragement est revenu à la Banque nationale d’Investissement (Bni). Enfin, le Prix d’Excellence de la Gouvernance (Super Prix) a été remis à la Lonaci. Les 2è places au niveau des catégories non-marchand et marchand ont été respectivement obtenues par l’ONAD et le Laboratoire du bâtiment et des Travaux Publics (LBTP) et les 3è places par le Fonds de Développement des infrastructures Industrielles (FODI) et le Port autonome d’Abidjan (PAA). Les autres marches du podium du Prix de l’efficacité du Conseil d’administration ont été occupées par le Port de San-Pedro (2è) et la BNI (3è). Saluant cet événement qui promeut l’excellence attendue dans toutes les Administrations publiques, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo, a indiqué l’instauration de ce prix souligne le rôle crucial de la bonne gouvernance pour la pérennité de ces sociétés et le levier que représente l’efficacité de leur gestion pour une contribution effective dans la politique économique et sociale nationale. « Le Prix d’Excellence de la Gouvernance et de la Performance des Entreprises publiques se veut une des activités phares du ministère du Budget et du Portefeuille de l’État », a noté le ministre Sanogo, en présence du président de la Cour des comptes et de décideurs du monde économique ivoirien.

M. Sanogo a également rappelé qu’il a instauré le Prix d’Excellence de la Gouvernance des Entreprises publiques en 2019 afin de promouvoir la bonne gouvernance et la culture de performance au sein des entreprises publiques. Avant le ministre, le Directeur général (Dg) de la Direction générale du Portefeuille de l’État, Bamba Seydou, a expliqué que ce prix vise à soutenir l’effort de promotion de la bonne gouvernance et la rentabilité au niveau des entreprises publiques et à inciter les sociétés à l’amélioration de la qualité des informations financières afin de permettre à l’État d’atteindre ses objectifs clés. M. Bamba a révélé que, contrairement à l’édition 2019 qui a vu 47 entreprises publiques, cette année, ce sont 50 entreprises qui étaient concernées par cette compétition. Faut-il le noter, les 50 entreprises publiques étaient réparties entre les sociétés d’État (26), les sociétés à participation financière publique majoritaire, au nombre de 15, les sociétés à participation financière publique minoritaire bénéficiant du soutien financier de l’État ou étant sous le contrôle de l’État au nombre de 8.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment