Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle ivoirienne: les commissions électorales locales seront installées à partir du 15 septembre prochain

Publié le vendredi 4 septembre 2020  |  APA
Présidentielle
© Abidjan.net par PR
Présidentielle 2020 : remise officielle de la liste électorale provisoire 2020 aux partis politiques
Abidjan le 29 juillet 2020. Le président de la Commission Electorale indépendante (CIE), Ibrahime Coulibaly-Kuibiert a procédé ce mercredi à la remise officielle de la liste électorale provisoire 2020 aux partis politiques


Abidjan (Côte d'Ivoire) - Les Commissions électorales locales ivoiriennes et l'élection des membres de leurs bureaux respectifs à l'échelon régional, départemental, sous-préfectoral et communal seront installées à partir du 15 septembre prochain sur toute l'étendue du territoire national, a appris APA jeudi auprès de la Commission électorale indépendante ( CEI, organe électoral en Côte d'Ivoire).

« Il sera procédé à partir du 15 septembre 2020 à l'installation des commissions électorales locales et à l'élection des membres de leurs bureaux respectifs, à l'échelon régional, départemental, sous-préfectoral et communal sur toute l'étendue du territoire national ainsi que dans les commissions électorales des représentations diplomatiques à l'étranger», a annoncé l'institution électorale ivoirienne dans un communiqué.

Par conséquent, la CEI a invité les partis et groupements politiques et le ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation à proposer ou à confirmer, auprès de son secrétariat permanent la liste de leurs représentants dans les commissions électorales locales et à l'étranger au plus tard le 10 septembre 2020.

Fin juillet dernier le gouvernement ivoirien a marqué son accord pour la recomposition des commissions locales de la Commission électorale indépendante ( CEI) comme prescrit par l'arrêt du 15 juillet 2020 de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples dans l'affaire dite Suy Bi Gohoré Émile et autres contre la République de Côte d'Ivoire.

L'opposition ivoirienne, rappelle-t-on, avait saisi auparavant cette juridiction africaine estimant que la CEI est déséquilibrée en faveur de la coalition au pouvoir.

LB/ls
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment