Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La méconnaissance des lois est à l’origine de la persistance du travail des enfants (ONG)

Publié le vendredi 4 septembre 2020  |  AIP


Abengourou -La méconnaissance des lois est la principale cause de la persistance de la traite, l’exploitation et le travail des enfants particulièrement dans la cacao culture, a confié le secrétaire exécutif des Ong et associations d’aide de l’enfance en difficultés, jeudi 03 septembre 2020, lors d’une conférence de presse tenue en marge de la cérémonie de remise officielle du document stratégie locale de lutte contre le travail des enfants au préfet d’Abengourou.

Selon Hervé Koffi, une démarche scientifique menée à Abengourou et à Soubré a relevé plusieurs facteurs, dont la pauvreté le manque de la modernisation de l’agriculture « mais le point saillant, c’est la méconnaissance des lois et partant de leur application », a-t-il souligné.

Face à la persistance des critiques internationales et menaces sur le cacao ivoirien à cause du travail des enfants, la Côte d’Ivoire a créé le comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite l’exploitation et le travail des enfants présidé par la première dame Dominique Ouattara.

Le Manager Plaidoyer du projet Hervé Koffi a fait savoir que le projet d’application des lois en matière de lutte contre l’exploitation, la traite et le travail des enfants à Abengourou a permis de mettre en place un groupe de travail plaidoyer avec toutes les parties prenantes.

La stratégie locale de lutte contre le travail des enfants à Abengourou propose la formation des chefs et leaders de communauté dans tous les villages sur le droit des enfants y compris le travail dangereux pour les enfants, la mise en place d’un comité de protection des enfants. La promotion des pratiques endogènes de dénonciation, de remédiation et de garanti de l’environnement protecteur des enfants ainsi que les anciennes pratiques communautaires de protection des enfants. La mise en place dans chaque village d’un mécanisme de détection, et signalement des abus.

Cette synergie d’actions, selon Hervé Koffi, prend en compte les avis, opinions et orientations de tous les acteurs sur la stratégie locale de lutte à mettre en œuvre pour voir les lois s’appliquer effectivement dans la région de l’Indénié-Djuablin.

Selon l’Ong « Rainforest Alliance » leader de la certification en matière de production durable la plupart des enfants travailleurs dans le monde sont en Afrique avec près de 72 millions d’enfants dont 85% se trouvent dans l’agriculture notamment dans les petites exploitations familiales et exploitations commerciales et dans l’élevage.

nam/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment