Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le préfet de Séguéla s’insurge contre les incessantes querelles de chefferie

Publié le vendredi 15 mai 2020  |  AIP


Séguéla – Le préfet de la région du Worodougou, préfet du département de Séguéla, Diarrassouba Karim, a marqué le dimanche 13 septembre 2020, sa désapprobation des innombrables et interminables querelles de chefferie dans plusieurs villages et cantons de sa circonscription administrative, appelant les populations autochtones à se référer à la tradition pour y mettre fin.

« Le problème de chefferie est d’abord un problème qui doit se régler de façon traditionnelle. La solution se trouve dans les us et coutumes », a déclaré le préfet, lors de l’intronisation du chef du canton ‘’Djor’ha’’, Métola Traoré.

L'administrateur civil a dit toute son amertume face aux sollicitations de certaines populations pour départager des personnes revendiquant la chefferie dans des localités du département.

A Séguéla, chef-lieu de la région du Worodougou, les conflits liés à la chefferie sont récurrents et se soldent souvent par des affrontements sanglants.

« On ne devient pas chef de village ou chef de canton par accident ou par défaut. Qui, mieux que vous, connait la tradition qui est là. Il faut se référer à elle et l’appliquer », a suggéré Diarrassouba Karim. Il a félicité les populations du canton ‘’Djor’ha’’ pour la désignation de leur chef dans le strict respect des us et coutumes. Ce, sans aucune contestation.

Cette cérémonie a vu la participation du directoire régional de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels représenté par le chef du village de Séguéla, Diomandé Nama.


kkp/cmas
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment