Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le gouvernement rassure le secteur privé sur sa volonté d’aller loin dans la mise en œuvre des APEI

Publié le mardi 15 septembre 2020  |  AIP
Le
© AIP par DR
Le ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Albert Flindé


Abidjan - Le ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Albert Flindé, a rassuré lundi 14 février 2020 le secteur privé ivoirien d’aller plus loin en élaborant une stratégie de mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique intérimaire (APEI) en conformité avec le Plan national de développement (PND).

Le ministre Flindé qui intervenait dans le cadre d’une rencontre d’information et d’échange avec le secteur privé sur la mise en œuvre de l’APEI depuis l’effectivité du démentiellement tarifaire en Côte d’Ivoire a précisé que cette stratégie sera actualisée en prenant en compte la crise sanitaire de la COVID 19, les différents appuis de l’Union européenne (UE) et du Royaume Uni ainsi que les nouveaux défis auxquels font face le secteur privé, dans le cadre d’un plan national de l’Accord de partenariat économique (APE).

«Je voudrai rassurer tous les opérateurs du secteur privé, des capitaines aux responsables des très petites entreprises, que le Gouvernement reste très attaché à leur promotion et à la conquête du marché mondial, notamment les marchés européens et ouest africains », a promis M.Flindé.

Au nom du patronat ivoirien, le Directeur exécutif de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Stéphane Aka-Anghui a souhaité que les douaniers puissent avoir les yeux partout, notamment du côté des pays qui ont eux aussi commencer le démantèlement, mais surtout du côté de leurs collègues des pays membres de la CEDEAO, parfois tentés de vouloir réarmer.

«Cette menace est la principale crainte du secteur privé vis-à-vis de cet accord. Faite preuve de la même agilité faite avec l’UE pour préserver notre accès préférentiel au marché européen », a-t-il plaidé.

En réponse, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a relevé que les discussions de la seconde phase des accords devraient débuter en 2021 avec en vue des réformes en profondeur.

En août 2016, le parlement ivoirien ratifie l’APEI entre la Côte d’Ivoire et l’UE qui est rentré effectivement en œuvre à partir du 06 décembre 2019 permettant aux exportations de rentrer en franchise de droits de Douane sur le marché européen sans discontinuité, grâce à des progrès réguliers dans les négociations et les discussions pour préparer la mise en œuvre de l’accord: signature novembre 2008, conclusion de l’accord régional en 2014, ratification de l’accord intérimaire en aout 2016, mise en place du comité conjoint en 2017 et première phase de démantèlement en 2019.

La rencontre d’échange visait surtout à promouvoir la compétitivité du secteur privé ivoirien et faciliter son insertion dans le commerce régional et mondial, à travers l’amélioration de ses capacités de production, de transmission et d’exportation des biens et service.

bsp/tm
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment