Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Première étape de la visite d’Etat dans la Marahoué : le président de la République promet "d’ accélérer les investissements" pour le développement de Sinfra

Publié le jeudi 24 septembre 2020  |  Abidjan.net
Premier
© Présidence par DR
Premier Meeting du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, à Sinfra
Premier Meeting du Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, à Sinfra, ce jeudi 24 septembre 2020, dans le cadre de la Visite d`Etat qu`il effectue dans la Région de la Marahoué


Arrivé à 12h15, ce jeudi 24 septembre au Stade de Douafla, lieu amenagé pour le premier meeting, de sa visite dans la Marahoué, Alassane promet "d’accélérer les investissements" pour le développement de Sinfra.
Le chef de l’État a, d’entrée, expliqué dans son adresse que cette visite d’État est une occasion de faire le point des investissements effectués dans la région. Ainsi, selon Alassane Ouattara, sa visite à Sinfra est une occasion de communier avec le peuple Gouro et de toucher du doigt leurs réalités quotidiennes. "Cela me permet aussi d’évaluer les attentes qui restent à satisfaire pour les meilleurs bien-être des populations. Et aussi de corriger les disparités régionales parfois trop prononcées", a-t-il précisé. Aux dires du Président de la République, le département de Sinfra a bénéficié d’Investissement dans divers secteurs notamment de l’électrification, de l’eau potable ou encore de l’éducation. "Le taux de couverture de l’électricité dans la Marahoué est passé de 39% en 2011 à 65% en fin août. Plus spécifiquement dans le département de Sinfra le taux de couverture est passé de 29% à 39% et est projeté à 79% à la fin 2020 grâce notamment à l’électrification de 55 localités supplémentaires.", a revélé Alassane Ouattara. À en croire le chef d’état, c’était 600 millions de francs CFA qui ont été investis dans le département de Sinfra pour les travaux d’extension du réseau électrique dont 215 millions de francs CFA pour les travaux du quartier municipal de 1200 habitants.
Dans le secteur de l’eau potable, " nous avons noté en 2011 un déficit de 73% dans la région. Le département de Sinfra est le plus déficitaire de la région, c’est pourquoi afin de résorber ce déficit, nous avons entrepris d’importants travaux dans le département".
Au titre des actions de développement dans cette partie du pays, le chef de l’État a annoncé la construction de huit châteaux d’eau, de la mise en service du renforcement du système d’alimentation des villes de Sinfra et localités environnantes à partir du Bandama. " Plusieurs sous-préfectures, notamment celle de Goitafla peuplée de plus de 15 000 personnes, seront équipées en hydraulique urbaine dès le mois de novembre 2020" a-t-il promis.
Dans le secteur de l’éducation, le département de Sinfra a bénéficié de 2011 à 2020 de la construction de 18 classes du primaires de près de 245 000 kits scolaires et 3800 table-bancs pour un investissement total de 1.259 milliard de francs CFA.
Répondant aux doléances des populations, Alassane Ouattara a rassuré ses compatriotes de ce que leurs "demandes ne sont pas tombées dans des oreilles de sourd". " J’ai bien noté les demandes faites par le général Touvoly (NDR: ex Commandant supérieur de la gendarmerie)" a-t-il martelé.
Dans le secteur de l’infrastructure routière, Alassane Ouattara a expliqué que le gouvernement a procédé au reprofilage de plusieurs routes en terre dans le département. Et au renforcement de 16 kilomètres de voiries de l’axe Sinfra-Goitafla et l’axe Sinfra-Yamoussoukro. Avant d’indiquer que "Je sais que beaucoup reste à faire et je peux vous assurer que j’ai à cœur de faire encore plus notamment dans le secteur de la santé où nous comptons investir davantage". Il en a profité pour annoncer le bitumage de l’axe Sinfra Bouaflé.
Bien avant, Grégoire Touvoly Bi Zogbo, ancien Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, porte-parole des populations a egrainé un chapelet de doléances. Il a plaidé au plan des infrastructures routières un bitumage de 130 kilomètres pour le département de Sinfra. Dans le secteur de l’éducation, il a souhaité au nom des populations la construction de plusieurs écoles. " Le secteur de l’éducation et de la formation pourrait être plus efficace si au secondaire nous avons l’ouverture de quatre(04) collèges de proximité et la construction de cinquante (50)salles de classes avec un equipement de quatorze mille (14000) tables-bancs. Le préscolaire et le primaire ont urgemment besoin de trois cent quatre-vingedeux (382) nouvelles classes avec sept mille trois cent (7300) tables-bancs" a-t-il plaidé.
Après ce meeting, le chef de l’État un échange avec les cadres, les chefs traditionnels et guides religieux de la région de la Marahoué prévu à en la Résidence présidentielle de Bouaflé.

Cyprien K. Envoyé spécial
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment