Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Elections 2020 : un comité de veille et de gestion des conflits installé à Abengourou

Publié le samedi 26 septembre 2020  |  AIP


Abengourou -Un comité de veille, de prévention et de gestion des conflits a été installé vendredi 25 septembre 2020 à Abengourou en vue d’anticiper les conflits à l’approche des périodes électorales.

Le comité d’alerte et de médiation s’inscrit dans le cadre du projet « la paix par moi » une initiative de la Konrad-Adenauer Stiftung (KAS) et le Regroupement des acteurs ivoiriens des Droits humains (RAIDH) cofinancé par l’Union européenne.

Il vise à accompagner le vivre-ensemble et le dialogue démocratique et le renforcement de la cohésion sociale à l’approche du nouveau cycle électoral en Côte d’Ivoire où plusieurs localités tensions existent déjà.

Il est composé de neuf membres, à savoir un représentant des jeunes, des femmes, des forces de défense et de sécurité, deux guides religieux, un leader communautaire un représentant de l’administration, et un membre de la communauté CEDEAO locale. Sa mission consistera à surveiller l’atmosphère politique et sociale de leur localité pour anticiper sur les remous.

La cérémonie d’installation du comité de veille et de gestion des conflits a été précédée d’une série de formations de 25 personnes des organisations de la société civile et 23 FDS sur les institutions impliquées et charge des élections comment faire la médiation, sur le rôle des forces de défense et de sécurité et le respect des droits humains en période électorale.

La chargée de programme du regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH) Aidara Fatème Ouattara, a indiqué que des comités de veille seront installés dans 27 régions considérées comme des zones de tensions lors des élections de 2015.

« Ils ont pour rôle d’identifier les endroits chauds et les événements qui peuvent empirer la situation ainsi que les personnes capables de susciter des violences et échanger avec pour aller à l’apaisement », a précisé Aidara Fatème Ouattara.

Chacun des comités travaillera sur une période de dix mois à compter de son installation. Il aura à recenser les signes précurseurs des conflits, à monitorer et prévenir les conflits intercommunautaires liés aux élections dans les zones concernées et établir les indicateurs de violence dans les zones en se référant aux documents officiels ou ceux d’autres partenaires.

(AIP)

nam/ask
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment