Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Immigration: la Direction générale des Ivoiriens de l’extérieur fait le point des actions engagées par le gouvernement

Publié le mercredi 7 octobre 2020  |  Abidjan.net
Intégration
© Abidjan.net par Atapointe
Intégration et Migration irrégulière : le directeur général des ivoiriens de l`extérieur face à la presse
Abidjan le 02 novembre 2017. Le ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE) par le baie de la Direction générale des ivoiriens de l’extérieur (DGIE) a organisé un déjeuner pour faire le bilan de ses activités et dégager les perspectives à venir. Photo: Issiaka Konaté, Directeur Général des Ivoiriens de l`extérieur


En marge de l’atelier bilan de la Direction Générale des Ivoiriens de l’Extérieur , le 2 octobre dernier au Plateau à Abidjan, le Directeur général des Ivoiriens de l’Extérieur, Issiaka Konaté est revenu sur les actions de la structure qu’il dirige, notamment sur les actions dans le domaine migratoire et la consolidation des rapports avec la diaspora.

Ainsi, les efforts des autorités ivoiriennes se poursuivent dans la lutte contre la migration irrégulière mais aussi pour une pleine implication de sa diaspora à son développement, a-t-il déclaré.

Poursuivant, il a laissé entendre que depuis le début de la « crise migratoire » et les arrivées de nombreux subsahariens dans les pays européens plusieurs initiatives ont été lancées dans les pays de départ, dont la Côte d’Ivoire. Et plus récemment, le pays s’est à nouveau doté de 5 comités régionaux supplémentaires de lutte contre la migration irrégulière. La création de ces comités répond au besoin de ramener les efforts au niveau des communautés sous la supervision des préfets de région. Trois missions essentielles leur ont été confiées à savoir la sensibilisation de proximité, le suivi la réinsertion d’anciens migrants dans leurs zones respectives, l’aide au démantèlement des réseaux de passeurs.

Au total ce sont 15 comités qui ont été installés par les équipes de la Direction Générale des Ivoiriens de l’Extérieur du ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur. Selon la DGIE, les actions de sensibilisations, de réintégration et de retour réussi doivent être solidaires les unes des autres et appartenir à une cohérence globale.

C’est pourquoi, un plan de retour a été finalisé et ce document propose toute les étapes depuis la saisine des Etats au retour de ceux qui le désirent , le circuit à suivre et l’assistance ou les offres de services de toutes les structures nationales, des ONG ou même des organisations internationales. Ce second document répond au besoin de coordination en détaillant les responsabilités de tous les acteurs. Les axes développés dans la stratégie de la DGIE sont ainsi l’émanation de leur proposition de politique nationale de gestion des Ivoiriens de l’Extérieur. Il s’agira à travers ce document de déployer sur quatre axes fondamentaux toutes les réponses à la problématique de la pleine implication de la diaspora dans le développement national. En plus du soutien social face à la détresse, il sera surtout question de rendre effectif le mécanisme d’appui à l’investissement ainsi que la mise à disposition des compétences des membres de la diaspora. Un volet de l’investissement sera mis en place en accord avec le fonds de Solidarité africain basé au Niger et l’autre avec le Ministère de la jeunesse pour les jeunes de la Diaspora. On se souvient que le Ministre Mamadou Touré avait lancé ce projet à Paris en présence de l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France et du Directeur Général Issiaka Konaté. La première destination des ivoiriens résidant à l’extérieur a ainsi été choisie comme pays pilote pour le projet avec les jeunes.

Pour couronner ces efforts le Directeur Général des Ivoiriens de l’extérieur a expliqué certaines des instructions du Ministre Albert Flindé qui souhaite au plus vite l’opérationnalisation du Centre d’écoute dédié pour un meilleur suivi des Ivoiriens de l’extérieur.

La Côte d’Ivoire est l’un des pays qui a mis en place un cadre de rencontres régulières avec sa diaspora à travers le forum de la diaspora qui se tient chaque 2 ans. La prochaine édition est d’ailleurs prévue pour 2021. Ce sont les résolutions des différentes consultations qui ont servi de base à la politique de gestion de la diaspora ivoirienne.

Plus de 97 000 ivoiriens de l’extérieur sont inscrits sur les listes électorales en 2020 selon la CEI. Pour la DGIE leur participation aux actions politiques est également nécessaire à la vie de la nation et le Directeur Général a émis son ardent désir de leur présence à l’assemblée nationale en plus du Sénat et du Conseil économique, social, culturel et environnemental où ils sont déjà représentés.



A. N.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment