Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Forces de l’ordre et société civile renforcent à Man leurs capacités sur la prévention des crises en période électorale

Publié le samedi 10 octobre 2020  |  AIP


Man - Les forces de l’ordre et la société civile ont renforcé, à Man, leurs capacités sur la prévention des crises en période électorale, du lundi 5 au vendredi 9 octobre 2020, autour du thème « La paix par moi ».

Ces travaux, organisés par le Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH), et cofinancés par l’Union européenne et la fondation Konrad Adenauer Stiftung (Kas), ont enregistré vendredi, la présence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé, ainsi que des autorités locales.

A cette rencontre, des comités de veille de prévention des conflits de Facobly et de Man ont été installés. Selon le général Vagondo, cette formation a démarré depuis quatre mois dans 27 localités du pays. Et ce, pour faire comprendre à la population que chaque citoyen doit s’engager pour sa propre sécurité et celle du pays.

« Ce séminaire vient à point nommé. Notre pays va connaitre très bientôt l’élection présidentielle au mois d’octobre. Une élection qui suscite toutes les passions. C’est une période au cours de laquelle chacun doit contribuer au respect mutuel, au respect des opinions et permettre à chacun d’aller exprimer ses opinions dans les urnes dans le respect mutuel », a indiqué Vagondo.

Le ministre a mentionné que ces échanges vont contribuer à renforcer les liens entre les forces de sécurité et les populations. Il a saisi l’occasion pour instruire les comités de veille pour la prévention des conflits à Facobly et à Man, fraîchement installés, à jouer pleinement leur partition pour que le pays reste en paix, en vue d’élections calmes et crédibles.

« Chacun de nous doit travailler de telle sorte que la Côte d’Ivoire ne connaisse plus de violence électorale », a estimé pour sa part le coordonnateur général du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH), Fofana Souleymane, qui s’est dit satisfait de cette formation qui implique tous les acteurs de la vie de la nation.

En outre, le représentant résidant de la fondation Konrad Adenauer Sitiftung, Adelis Yapi, a fait savoir lors de son intervention, que sa structure a pour leitmotiv d’appuyer les Etats à la démocratisation ainsi qu’au dialogue politique et démocratique.

« Cette mission trouve tout son sens dans le contexte actuel des choses en Côte d’Ivoire, qui a initié un cycle électoral en 2020. Pour la fondation, il est tout naturellement bon d’être aux côtés de la Côte d’Ivoire, en renforçant la capacité de tous les acteurs impliqués dans le processus électoral », a-t-il affirmé.

(AIP)

amak/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment