Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Situation sociopolitique/ MDJ-Dominique Zégoua, Président du MDJ : « Nous appelons le pouvoir à créer les conditions d’une paix durable »

Publié le lundi 19 octobre 2020  |  Partis Politiques
Présidentielle
© Abidjan.net par Lobatchevski
Présidentielle 2020 : Conférence de presse du Mouvement pour la Démocratie et la Justice (MDJ)
Abidjan le 10 mars 2020. Zegoua Dominique, candidat à la présidentielle d’octobre prochain a animé une conférence de presse ce mardi au plateau pour se prononcer sur la décision du président Ouattara de ne pas briguer un 3ème mandat.Photo : Zegoua Dominique, président du Mouvement pour la Démocratie et la Justice (MDJ).


Alors qu’il avait, durant deux mois, choisi la posture d’observateur de la situation sociopolitique ivoirienne Dominique Zegoua, président du Mouvement pour la Démocratie et Justice (MDJ) a repris du service le samedi 17 octobre dernier. A l’Ecole Primaire Publique d’Anono, dans le quartier de la Riviera, où il a été invité à parrainer la cérémonie d’investiture du Bureau Exécutif de la Mutuelle des Gban Résidant à Anono (MUGRA), le président du MDJ a demandé au pouvoir de créer les conditions d’une paix durable. Cela, explique-t-il, passe par le retour de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé et Guillaume Soro y compris tous les exilés. Devant une foule compacte venue l’écouter, Dominique Zegoua demandé au chef de l’etat de prêter une oreille attentive à la délégation de la CEDEAO pour qu’ensemble, une solution soit trouvée à la crise ivoirienne. Mais avant cet appel pressant, l’orateur s’est donné le devoir d’expliquer les raisons de son retrait de la course à, la présidentielle de 2020. Vous êtes nombreux à vous demander pourquoi le Président Zégoua s’est retiré de l’élection présidentielle. Aujourd’hui, je vais vous donner la raison. Je me suis retiré parce que les conditions d’une élection juste et transparente n’ont pas été mise en place. De nouveaux systèmes méconnus des Ivoiriens qu’on a appelé systèmes de parrainage ont fortement perturbé la quiétude des militants. Je ne pouvais pas aller à une élection qui était déjà perdu pour moi. En réalité, j’étais candidats parce que des régions du pays sont oubliées. Je veux prendre l’exemple de ma région que je maitrise le mieux. Pendant dix (10) ans, Oumé n’est pas devenue une région ; pendant dix (10) ans Diégonéfla n’est pas devenue département ; ce n’est pas en deux (02) mois que Monsieur Ouattara va ériger Oumé en Région, ce n’est pas en deux (02) mois que Tonla va devenir commune ; ce n’est pas en deux (02) mois que Guépahouo va devenir commune, ce n’est pas en deux (02) mois que Gobia va devenir commune. Il faut que cela change », conclu Dominique Zegoua.

Sercom
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment