Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’Eglise méthodiste unie demande la lumière sur toutes les exactions liées à la présidentielle

Publié le jeudi 26 novembre 2020  |  AIP


L’Eglise méthodiste unie Côte d’Ivoire (EMUCI) condamne les nombreux actes de violence en lien avec la présidentielle d’octobre 2020 et demande à la justice de faire la lumière sur toutes les exactions afin de dégager toutes les responsabilités.

Le président de sa conférence annuelle, Bishop Benjamin Boni, a produit une déclaration ce jeudi 26 novembre 2020, à Abidjan, sur la situation socio-politique en Côte d’Ivoire pour déplorer la dégradation du climat social, exprimer sa compassion aux familles endeuillées ainsi que ses vœux de prompt rétablissement aux blessés et sa solidarité à toutes les personnes et entreprises qui ont vu leurs biens détruits.

Soucieuse de l’importance de la vie humaine, de la préservation des acquis démocratiques et du respect des droits de l’Homme, l’EMUCI invite le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, à engager le dialogue avec toutes les parties en présence, à faire respecter les droits et libertés individuelles, et à assurer la sécurité des biens et des personnes, et à prévenir les conflits de tous genres.

Le Bishop Boni recommande aussi au Président Ouattara de privilégier et poursuivre toutes les actions de "diplomatie préventive et de médiation" susceptibles de ramener la paix et d’œuvrer pour la libération de tous les prisonniers politiques et militaires ainsi que le retour effectif des exilés, gage de la "vraie" réconciliation.

Aux leaders religieux, l’EMUCI invite à promouvoir la vérité et l’apaisement dans leurs communautés, préconise des propos apaisants aux populations notamment les leaders d’opinion et exhorte tous les ivoiriens à la résilience, au pardon et à l’amour afin que "Jésus répande sa paix dans nos cœurs".

En diverses occasions, le Bishop Boni dit avoir attiré l’attention des politiques sur les germes d’une crise et la nécessité de poser des actes concrets pour la paix, le 31 décembre 2019 et le 30 août 2020. Elle a aussi organisé des programmes de jeûne et prières et initié une caravane de la paix dénommée "Côte d’Ivoire, reçois ma paix" en septembre.

(AIP)

fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment