Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Bilan "satisfaisant" pour les activités de protection du parc national du mont Sangbé et la réserve naturelle du mont Nimba

Publié le vendredi 27 novembre 2020  |  AIP


Man– Le point des activités menées par l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) à l’Ouest en 2020, a fait ressortir lors de la rencontre du jeudi 27 novembre 2020 à Man, un bilan satisfaisant de protection du parc national du mont Sangbé et de la réserve naturelle intégrale du mont Nimba.

« Nous pouvons affirmer que sur les deux aires protégées le bilan est satisfaisant, parce que 90 % des activités programmées ont été réalisées malgré la pandémie de covid-19 », a affirmé le directeur général de l’OIPR, Tondossama Adama, ajoutant qu’il y a des activités à affiner, notamment les appuis aux populations riveraines à ces espaces.

Ces travaux ont permis d’échanger sur la planification de 2021 qui prévoit des activités d’éducation environnementale à l’intention des enfants et des élèves, pour en faire des écocitoyens, des activités de sensibilisation envers les populations pour qu'elles fassent de la gestion de ces aires protégées, une gestion patrimoniale, l’appui à ces populations à travers des activités génératrices de revenus, les réhabilitations des infrastructures sociales de base, a-t-il précisé.

Pour sa part, le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Parfait Kouadio, s’est félicité du bilan positif des activités de l’OIPR et a souligné que des moyens seront mis à leur disposition pour une gestion plus renforcée de ces aires protégées.

« Des trois structures que nous avons sous tutelle, l’OIPR est celle qui nous donne beaucoup de satisfaction. J’en veux pour preuve, la distinction que l’OIPR a eue en 2015 comme la deuxième administration la plus performante de Côte d’Ivoire, les décrets que le président de la République a pris tout récemment pour percer dans le patrimoine de l’OIPR, la forêt de Mabi-Yaya érigée en réserve, et tout récemment encore en 2020, le gouvernement a bien voulu créer une nouvelle réserve, celle d’Aghien. Tout cela montre que le gouvernement est très attentif à tout ce que l’OIPR fait », a-t-il attesté.


amak./ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment