Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Gestion des finances publiques : ouverture à Grand-Bassam d’un séminaire sur l’amélioration de la répartition des prévisions des ressources budgétaires selon la nouvelle nomenclature budgétaire

Publié le mardi 1 decembre 2020  |  Ministères
Budget:
© Abidjan.net par Marc Innocent
Budget: ouverture du séminaire de réflexion sur l`amélioration de la répartition des prévisions des ressources budgétaires
Grand-Bassam le 30 Novembre 2020. Fiacre Adopo, Directeur des politiques et synthèses budgétaires, a procédé à l`ouverture du séminaire de réflexion sur l`amélioration de la répartition des prévisions des ressources budgétaires conformément à la nouvelle nomenclature budgétaire.


Un séminaire de réflexion sur l'amélioration de la répartition des prévisions des ressources budgétaires selon la nouvelle nomenclature budgétaire s’est ouvert ce lundi 30 novembre 2020 à Grand-Bassam afin de définir un nouveau cadre de prévision intégrant la décomposition par nature au niveau le plus fin tel que prévu dans la nouvelle nomenclature budgétaire.

Plus précisément, il s’agit pour la direction générale du budget et des finances, de présenter d’abord, la nouvelle nomenclature du budget de l’État (NBE), ensuite présenter, analyser et finaliser le projet du nouveau cadre de codification des ressources budgétaires.

Prenant la parole pour ouvrir le séminaire, Adopo Fiacre, directeur des politiques et synthèses budgétaires, a rappelé le contexte budgétaire dans lequel la Côte d’Ivoire s’est inscrite aux côtés de ses pairs de l’UEMOA. «Il faut dire qu’à la différence de la méthode de budgétisation basée sur les moyens, cette réforme privilégie une approche de budgétisation programmatique à moyen terme, associée à des objectifs de résultats, assortis d’indicateurs de performance » a-t-il indiqué.

Poursuivant, il a présenté le fondement du séminaire basé sur la loi organique N° 2014-336 du 05 juin 2014, relative aux Lois de finances qui consacre selon lui, en son article 57, le principe de la sincérité des prévisions budgétaires, principe primordial qui conditionne la pertinence et la bonne interprétation des indicateurs et des résultats liés aux différents programmes du budget de l’État.

Ainsi, pour Adopo Fiacre, il est urgent et indispensable d’approfondir les réflexions avec l’ensembles des acteurs concernés, en vue de trouver une approche plus réaliste et harmonisée, pour traduction adéquate des projections de recettes, dans les lignes de la nomenclature budgétaire, afin de répondre aux préoccupations de la Cour des Comptes.

Depuis janvier 2020, la gestion des finances publiques en Côte d’Ivoire a fait sa mue, en basculant en mode budget-programmes. C’est la concrétisation de la mise en œuvre effective de la deuxième génération des réformes des finances publiques initiées par l’UEMOA.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment