Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre les effondrements de bâtiments / Abdoulaye Dieng, président du Conseil national de l’ordre des architectes de Côte d’Ivoire : « La Cie doit refuser de donner des abonnements si le bâtiment n’est pas construit par un architecte »

Publié le mardi 8 decembre 2020  |  Le Nouveau Réveil
Effondrement
© Abidjan.net par DA
Effondrement d’un immeuble à Abidjan: L’ordre des architectes de Côte d’Ivoire monte au créneau
Vendredi 04 décembre 2020. Abidjan. L’ordre des architectes de Côte d’Ivoire était face à la presse à la maison des architectes sis à Cocody dans le cadre d’une conférence de presse animée par le président de l’ordre des architectes de Côte d’Ivoire M.Abdoulaye Dieng.


En vue de minimiser les dégâts liés aux constructions anarchiques et hasardeuses, les architectes de Côte d’Ivoire ont décidé de jouer véritablement leur rôle. Ils souhaitent prendre toute leur place dans la construction de tout bâtiment depuis la conception jusqu’à la fin du projet. Le président du Conseil national de l’ordre des architectes de Côte d’Ivoire (CNOA), Abdoulaye Dieng, a animé, à cet effet, une conférence de presse, le vendredi dernier, au siège dudit conseil à Cocody. Abdoulaye Dieng qui avait à ses côtés, des membres du conseil, a expliqué la cause des effondrements de bâtiments auxquels l’on assiste en Côte d’Ivoire. Selon lui, cela réside dans le manque d’implication des architectes pour la construction des bâtiments. « La cause des effondrements est due au fait que les Ivoiriens ne consultent pas les architectes avant de construire leurs bâtiments. Alors qu’ils ont intérêt à le faire. Nous voulons faire comprendre que les architectes ne sont pas seulement que pour les riches. C’est pour tout le monde (…) Le ministre de la Construction a demandé aux architectes de faire un effort pour concevoir les projets qui ne dépassent pas 55 m2 à 300 mille FCFA maximum. Nous ne voulons plus qu’il y ait des éboulements avant de nous faire intervenir » a-t-il fait remarquer. Avant d’ajouter que le recours à l’architecte est non seulement une nécessité mais également une obligation. « D’ailleurs la loi fait obligation de recourir à un architecte pour la construction de tout bâtiment. Mais ce n’est pas respecté. L’architecte est un concepteur qui conseille utilement. Il suit la mise en œuvre du projet jusqu’à la fin. Il est donc au début et à la fin du projet. Et c’est la garantie. Il fait faire des économies (…) Il faut que la Cie refuse désormais de donner des abonnements si le bâtiment n’est pas construit par un architecte. Nous allons plaider cela auprès du gouvernement » a souhaité Abdoulaye Dieng. Qui regrette également que “par rapport à tout ce qui est construit sur le territoire ivoirien, les architectes ivoiriens n’ont été impliqués que dans 20% de marchés“. Il a par ailleurs déploré l’exercice illégal de certaines personnes dans le milieu. « Il y a certaines personnes qui se font passer pour des architectes alors qu’elles ne le sont pas. Pour distinguer le vrai architecte, il faut toujours demander la carte de membre de l’ordre des architectes. En dehors de l’Ecole supérieure des architectes, il n’existe aucune autre école en architecture en Côte d’Ivoire » a expliqué le conférencier.

FRANÇOIS BECANTHY
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment