Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Prévention des conflits : des comités de veille et de suivi de la cohésion sociale installés à Bongouanou et M’batto

Publié le mercredi 16 decembre 2020  |  Abidjan.net
Prévention
© Autre presse par DR
Prévention des conflits : des comités de veille et de suivi de la cohésion sociale installés à Bongouanou et M’batto
Mardi 15 Décembre. Bongouanou. Installation des comités de veille et de suivi de la cohésion sociale.


Dans le cadre des séances d’écoute des populations et de la prévention d’éventuels conflits, des comités de veille et de suivi de la cohésion sociale ont été installés ce mardi 15 décembre 2020 à Bongouanou et M’batto, deux villes qui ont connu des violences durant la période électorale.



Créés par un arrêté de l’institution le Médiateur de la République, les comités de veille et de suivi de la cohésion sociale se veulent un outil de proximité pour la détection et le traitement précoce de conflits éventuels surtout lors des périodes électorales qui cristallisent les tensions.



Ces deux nouveaux comités de Bongouanou et de M’batto, présidés respectivement par Nanan Kablan Bilé 2 et par Nanan Assi Étienne, auront donc pour mission d’organiser le dialogue intercommunautaire en vue de prévenir et régler les conflits, et informer le médiateur délégué sur toute situation susceptible de troubler la paix et la cohésion sociale.



Ils devront également mettre en œuvre les recommandations issues des grandes rencontres du Médiateur de la République avec les populations tenues le 29 août 2020 à Yamoussoukro.



En installant ces comités, le Médiateur Adama Toungara s’est désolé que des régions réputées comme terres d’hospitalité, de convivialité malgré les divergences politiques aient sombré dans la violence qui a causé des pertes en vies humaines, de nombreux blessés et des dégâts matériels importants.



« Nos divergences politiques doivent s’exprimer dans le respect mutuel et dans la dignité. Elles ne doivent pas rompre, quelles que soient les raisons, les liens de fraternité que nous entretenons réciproquement en vertu de l’obligation que nous avons de cohabiter dans la paix pour notre épanouissement personnel et collectif. Je vous exhorte, en conséquence, à taire les rancœurs, les ressentiments pour vous engager résolument dans la voie de la paix » a invité Adama Toungara.



Par ailleurs, il a lancé un appel solennel à la jeunesse des deux localités : « Je vous invite à tirer les leçons des récents événements dont plusieurs d’entre vous et de nombreuses familles portent encore les stigmates. Il vous revient de dire Non à toutes formes de sollicitation qui pourraient mettre en péril vos vies, votre avenir ainsi que l’image de votre localité. Evitez de vous engager dans la voie de la violence dont vous êtes assurément les principales victimes » a exhorté le Médiateur de la République.



Bien avant ces comités, des missions d’écoute et d’échange avec les populations ont été effectuées à Bongouanou et M’batto.



Ces séances d’écoute avec les représentants des couches sociales, certains leaders politiques et le bataillon mixte des forces de l’ordre et forces armées ont permis de cerner les causes des évènements qui se sont déroulés dans ces deux localités.



Les populations ont formulé des recommandations au Gouvernement et aux organes intervenant dans le domaine de la cohésion sociale.


P. R.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment