Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lutte contre les feux de brousse : Les pyromanes encourent de lourdes peines

Publié le vendredi 5 fevrier 2021  |  AIP


Séguéla – Les personnes reconnues coupables d’incendie encourent de lourdes peines pécuniaires et/ou privatives de liberté, a fait savoir le chef du cantonnement des Eaux et forêts de Séguéla, le capitaine Koné Kounantchoho Arthur, au cours d’une séance de sensibilisation organisée jeudi 4 février 2021 à Gbémazo, village situé à 93 kilomètres de Séguéla.

« Est passible d’un emprisonnement de trois mois à un an et d’une amende de 100 000 francs à 500 000 francs CFA ou de l’une de ces deux peines seulement, quiconque, par imprudence ou négligence, cause un incendie dans le domaine forestier national », a déclaré capitaine Koné, se fondant sur l’article 102 de la loi no 2019-675 du 23 juillet 2019 portant code forestier ivoirien.

En Côte d’Ivoire, les feux de brousse sont un véritable fléau qui, quasiment chaque année, dévastent des milliers d’hectares de cultures vivrières et de cultures pérennes, sans omettre des villages qui partent en fumée et, parfois, des pertes en vie humaine.

« Est passible d’un emprisonnement d’un à 10 ans et d’une amende de 1 million à 50 millions de francs CFA ou de l’une de ces deux peines seulement, quiconque provoque volontairement un ou des incendies dans le domaine forestier national. La peine est portée au double lorsque le feu a détruit des plantations, élevages, habitations, installations industrielles, infrastructures ou autres équipements », a-t-il ajouté, se basant sur l’article 103, le chef du cantonnement des Eaux et forêts de Séguéla.

Le chef du cantonnement des Eaux et forêts de Séguéla a précisé que toute personne qui n’obéit pas à la réquisition de l’autorité compétente en cas de lutte contre un incendie menaçant une forêt est aussi passible d’une peine d’emprisonnement de trois mois à un an et à une amende de 100 000 francs à 500 000 francs CFA.

Dans le cadre de la campagne de lutte contre les feux de brousse lancée en novembre 2020, les agents des Eaux et forêts vont à la rencontre des populations du Worodougou qu’ils essaient de rallier à leur cause.


kkp/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment