Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Sport
Article
Sport

CHAN : Triomphe du modèle marocain de développement du football (Tribune)

Publié le mardi 9 fevrier 2021  |  Abidjan.net
L`équipe
© Autre presse par DR
L`équipe nationale du Maroc au CHAN


Après avoir remporté l’édition du CHAN 2018 au Maroc, les Lions de l’Atlas sont venus à bout du Mali en finale du CHAN 2020 à Yaoundé et deviennent ainsi la première équipe africaine à remporter deux éditions consécutives. Et cette performance n’est pas le fruit du hasard, bien au contraire. Analyse.

La Fédération Royale Marocaine de Football, à travers son Président Fouzi Lekjaa, a mis en place, depuis 2014, une véritable stratégie de développement du football local.

Pour rappel, le Royaume dispose aujourd’hui de plus 200 pelouses synthétiques aux normes, d’une vingtaine de stades avec pelouses naturelles et éclairages aux normes, de cinq centres régionaux de formation ainsi que du fameux Complexe Mohammed VI de Football, infrastructure unique en Afrique. Gianni Infantino, le Président de la FIFA avait déclaré que “ce centre n’a rien à envier aux autres centres dans le monde, et il doit servir d’exemple”.

Le deuxième axe de la stratégie mise en place par la FRMF est la bonne gouvernance des clubs. En effet, la FRMF accompagne les clubs nationaux sur les plans administratif et financier. D’une part, les clubs de l’élite sont en cours de transformation en sociétés anonymes et ont été placés sous la surveillance de la Direction Nationale de Contrôle et de Gestion. D’autre part, la FRMF octroie à chaque club de première division une subvention annuelle d’environ 600 000 euros. Sans compter l’aide financière et le soutien apporté aux clubs qui participent aux compétitions continentales.

Aussi, la FRMF a mis la formation des joueurs au cœur du développement du football national. Les clubs nationaux ont des centres de formations de qualité (FUS, RS Berkane…) et mise sur les joueurs issus du vivier local, tandis que d’autres clubs se dotent d’académie de premier plan. A titre d’exemple, le Raja Casablanca est sur le point de finaliser la construction d’une académie ultra moderne.

La FRMF a également axé sa stratégie sur la promotion de la formation des cadres, notamment des entraîneurs, mais aussi le staff médical et les arbitres.

Le triomphe du football marocain est aussi à mettre au crédit de l’excellente gestion de la part de la FRMF de la crise du covid-19 : la Botola 2019/2020 a repris avec un protocole sanitaire efficace, qui a permis aux fans marocains de vivre une saison épique, avec trois équipes en lice pour remporter le titre lors de la dernière journée.

De plus, malgré la crise, la FRMF a réussi à avoir un nouveau sponsor, Inwi (secteur télécom), a engagé une société spécialisée dans la programmation des matchs de championnat, et à généraliser la VAR à la deuxième division.

C’est cette stratégie qui a permis au championnat marocain, la Botola Pro, d’être le meilleur en Afrique en matière de rendement. D’après le classement des associations membres de la CAF publié en septembre 2020, le championnat marocain est devenu le meilleur championnat d’Afrique, avec 3 clubs dans le top 10 des meilleurs clubs d’Afrique.

Lors de la saison 2019-2020, 4 des 8 demi-finalistes de la Ligue des Champions et de la Coupe de la Confédérations étaient issus de la Botola. Cela signifie que tous les clubs marocains ont atteint le dernier carré.La Coupe de la Confédération a d’ailleurs été remportée par la Renaissance Sportive de Berkane devant le club égyptien Pyramids FC.

Ces dernières années, les clubs marocains ont aussi remporté plusieurs compétitions (CL pour le Wydad, CC pour le Raja et Berkane ainsi que deux éditions de la Supercoupe), ce qui est notable car dans le passé, les victoires des clubs marocains en compétitions continentales relevait de l'exploit alors qu'aujourd'hui, les clubs marocains sont souvent favoris dans les compétitions interclubs.

C’est cette stratégie mise en place depuis plusieurs années qui a permis au Maroc de décrocher deux CHAN consécutifs, mais aussi de qualifier l’équipe nationale U20 à la CANU20 Mauritanie, ce qui n’était pas arrivé depuis 15 ans.

Autant d’éléments qui expliquent le succès de la sélection marocaine sur la scène africaine, qui de l’avis de nombreux observateurs du football africain, mérite largement son triomphe à l’échelle continentale.

Pour conclure, le Président Lekjaa a annoncé l’an dernier un important plan de développement du football féminin. Cela s’est matérialisée par la mise en place d’un Plan Marshall avec la multiplication par six du budget du football féminin, la mise en place pour la première fois d’un championnat professionnel féminin sous l’égide d’une institution dédiée, la Ligue National du Football féminin, elle aussi nouvellement créer.

Le coach français Reynald Pedros, double vainqueur de la ligue des champions féminine de l’UEFA, a été embauché, ce qui illustre l’ambition de la FRMF pour le football féminin. Cela tombe bien car en 2022, c’est le Maroc qui accueillera la CAN féminine.


Lassina Camara,
Journaliste marocain
Commentaires
Playlist Sport
Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment