Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Douanes : les agents menacent de « baisser les bras »

Publié le lundi 22 fevrier 2021  |  Abidjan.net
Douanes
© Autre presse par DR
Douanes : les agents menacent de " baisser les bras "
L`Intersyndicale des Douanes de Côte d’Ivoire (Isad-Ci) en conférence de presse, le jeudi 18 février 2021, au siège du Syndicat libre des agents des Douanes de Côte d’Ivoire (Sylad-Ci) au Plateau, dit vouloir sonner l’« alerte ».


L'Intersyndicale des Douanes de Côte d’Ivoire (Isad-Ci) en conférence de presse, le jeudi 18 février 2021, au siège du Syndicat libre des agents des Douanes de Côte d’Ivoire (Sylad-Ci) au Plateau, dit vouloir sonner l’« alerte ». Le président de cette organisation qui regroupe les neuf les (9) syndicats des Douanes ivoiriennes, Colonel Nahounou Alphonse a appelé les autorités à se pencher sur leur situation.

Ils ont donc décidé de rompre la trêve sociale de six (6) ans signée entre les agents des Douanes ivoiriennes et leur Ministère de tutelle.
À l’origine de cette affaire, le conférencier a évoqué "la non revalorisation de leur prime indiciaire et de retraite puis leur privation de la prime Covid-19, bien qu’ils soient en amont de la pandémie (aéroport, frontière et port)".

Il a rappelé que malgré la plus-value de plus de 75 milliards de Francs Cfa réalisée par les Douanes ivoiriennes depuis plus de 4 ans consécutives et déclarée par leur administration, en dépit de la Covid-19, l’État leur demande cette année, plus de 2.000 milliards de F Cfa de recettes. « Si rien n’est fait, on va peut-être baisser les bras », a-t-il averti.

Et de justifier leur sortie, dont la dernière date de plus de 4 ans : « Nous les douaniers avons choisi par principe de ne pas nous mettre tout le temps en exergue dans les journaux. C’est pourquoi, depuis près de cinq (5) ans, nous ne parlons pas. Nous nous sommes lancés des défis avec notre Direction générale. Si on sort aujourd’hui, c’est parce que nous en avons ras-le-bol. Les douaniers sont fatigués, nous avons plusieurs fois fait des appels de pieds : deux courriers interpellatives à notre administration, des réunions… mais rien n’y fit», a-t-il signifié.

Mieux, il a soutenu qu’en vertu du fait que les douaniers soient les plus exposés à la Covid-19, il est aussi important pour leur tutelle de leur attribuer des primes Covid-19, tout comme les autres fonctionnaires. « Les douaniers sont les premiers à être exposés à la Covid-19. Malgré cela, notre administration nous a occulté au niveau des primes liées à cette pandémie. Pourtant, toutes les administrations ont récompensé leur personnel. Il faut que l’État soit regardant sur notre condition de vie sociale et de travail. Nous avons signé une trêve de 6 ans depuis 2014 et c’est caduque aujourd’hui. Les douaniers ont atteint le point de non retour. Que notre administration se penche un temps soit peu sur nos difficultés ».

Il a par ailleurs souhaité pour le douanier, une revalorisation de la prime indiciaire qui va de pair avec la prime de retraite. Ce, à l’instar de leurs camarades des régies financières.

Abondant dans le même sens, Gnapi Vincent, Secrétaire général (Sg) de l’Isad-Ci, a, pour sa part, invité les autorités à prendre leurs responsabilités.

Cyprien K.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment