Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Législatives du 06 mars 2021 / Face à la fracture politique à Dimbokro, Gnamien Yao porte le message du président Bédié aux populations : « Nous ne pouvons pas être la capitale des martyrs et nous tromper deux fois »

Publié le mercredi 24 fevrier 2021  |  Le Nouveau Réveil
Gnamien
© APA par Saliou AMAH
Gnamien Yao appelle à un «soutien populaire» à Bédié qui a «encore un destin»


Après le passage de la délégation conduite par Angoh Casimir, le 13 février 2021 dernier à Dimbokro, le président Henri Konan Bédié a dépêché une mission de réconciliation auprès des populations pour mettre fin aux querelles de personnes suite à la désignation de Kouakou René, comme candidat du PDCI-RDA. L’honneur est donc revenu au ministre Gnamien Yao qui, à l’occasion de la présentation officielle du candidat, le 20 février 2021, a délivré le message du président du PDCI.

Contrairement à la réunion tenue le 13 février 2021 dernier au domicile du doyen d’âge des responsables du PDCI-RDA, le maire honoraire, Nzi Gabriel, et boycottée par plusieurs hauts responsables, la présentation officielle du candidat choisi, Kouakou René, suivie de son investiture, a drainé du beau monde, samedi dernier à UJOCODI, la maison des jeunes de Dimbokro.Secrétaires de section, présidents de comités de base, militants et militantes venus de tous les confins des villages environnants ont pris d’assaut la grande salle de l’UJOCODI qui pour la circonstance, s’est avérée exigüe. Avant cette rencontre qualifiée de vérité, les responsables du parti, avec à leur tête le ministre Gnamien Yao, ont honoré les morts du PDCI-RDA, lâchement assassinés par les colons pour la liberté de la Côte d’Ivoire en janvier 1950, en déposant des gerbes de fleurs au cimetière des martyrs. Après les cérémoniales de bienvenue, le ministre Gnamien Yao et le coordonnateur des délégués, Bessy Marius, ont procédé à l’investiture du candidat dans la liesse populaire, signe d’un retour certain de la cohésion au sein de la famille divisée après le choix du candidat. Une division qui, si rien n’est fait, préparerait le lit de la victoire du RHDP et qui provoquerait un séisme politique dans le N’ZI, considéré comme le bastion du PDCI-RDA. Afin donc d’éviter un second affront au parti après la cinglante défaite lors des législatives de 2016, le président Bédié a dépêché sur place le grand conférencier, lui-même cadre de Dimbokro, pour livrer son message de rassemblement, d’union et de cohésion autour du candidat René Kouakou pour défendre les couleurs du parti. « Le président Henri Konan Bédié m’a chargé de vous transmettre ses salutations et ses remerciements après le boycott et la désobéissance civile. Il me charge également de vous dire que dans tout choix, il y a des mécontentements mais après, on fait la paix » a-t-il asséné d’emblée. « Depuis le 31 octobre, la Côte d’Ivoire est comme une voiture sans frein et donc le président vous demande de taire vos égos et donner la victoire aux législatives afin que nous soyons majoritaires au Parlement et rétablir le droit dans le pays ». A poursuivi le ministre Gnamien Yao qui n’a pas manqué de relever le rôle important du N’zi dans la quête de la liberté de ce pays. « C’est une honte de voir que dans cette région, considérée comme le bastion du PDCI-RDA, nous n’avons gagné aucun poste » a poursuivi le ministre avant de dire aux populations, le pardon du président du PDCI suite au choix du candidat. « Bédié me charge de vous demander pardon et de soutenir activement notre candidat. Ne soyez pas en colère, cultivez l’humilité et prônez la cohésion en votre sein pour le bien du parti, car aucun destin ne s’accomplit au détriment des autres », a martelé le ministre au nom du président avant de conclure en appelant les populations à méditer les paroles du président Bédié. « Nous ne pouvons pas être la capitale des martyrs et nous tromper deux fois. Allez partout dans les villages, les hameaux les plus reculés prôner la parole du PDCI-RDA et qu’au soir du 06 mars 2021, nous sortions vainqueur en commune comme en sous-préfecture ». En retour, les militants ont promis de faire table rase des querelles de personne et enterrer définitivement la hache de guerre pour le bonheur du parti.

FREDERICK KONATE
Envoyé spécial
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment