Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Appel à bannir le fanatisme et la violence religieuse

Publié le jeudi 25 fevrier 2021  |  AIP
Quatrième
© AIP par DR
Quatrième édition du dialogue interreligieux appellent à bannir le fanatisme et la violence religieuse
Les participants du Togo, Bénin, Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire à la quatrième édition du dialogue interreligieux appellent à bannir le fanatisme et la violence religieuse pour privilégier la cohabitation pacifique, lors de ce colloque, qui portait, du mardi 23 au mercredi 24 février 2021, sur les corrélations entre la religion et la liberté, à Abidjan.


Abidjan – Les participants du Togo, Bénin, Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire à la quatrième édition du dialogue interreligieux appellent à bannir le fanatisme et la violence religieuse pour privilégier la cohabitation pacifique, lors de ce colloque, qui portait, du mardi 23 au mercredi 24 février 2021, sur les corrélations entre la religion et la liberté, à Abidjan.

Selon les panélistes d’obédience religieuse diverse, il urge, à cet égard, de procéder à la formation des religieux sur les droits humains, de créer un cadre permanent de concertation interreligieux et de sensibiliser les acteurs religieux sur la tolérance interreligieuse.

En outre, la création de comités chargés de la prévention contre l’extrémisme religieux, la moralisation de la vie publique par les préceptes religieux et la promotion des droits humains et la paix société doivent primer.

Pour le directeur du Centre de recherche politique d’Abidjan (CRPA), Dr Moquet César Flan, la mise en œuvre de ces mesures contribuera à la durabilité des institutions républicaines et seront des outils d’analyse et d’instrument de décisions dans l’intérêt de la paix en société.

« Ensemble, avec le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, la France, Israël, le Maroc et la Côte d’Ivoire nous construirons quelque de grand pour la paix des nations", a réitéré le représentant résident de Konrad Adenaueur-Siftung (KAS), Florian Karner.

« Nous sommes tous des enfants de Dieu, nous avons tous la vocation à œuvrer pour la paix des nations", a réitéré l’ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, Leo Vinovezky, en présence du ministre de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin.

M. Konan souhaité que la pratique religieuse ne soit pas "un cadre d’asservissement, mais un outil pour s’ouvrir sur le monde et ses valeurs d’amour et respect des autres", lors de cette séance de clôture, mercredi.

(AIP)

nmfa/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment