Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

CIVIS-CI plaide pour plus de propositions de lois par les parlementaires

Publié le mercredi 3 mars 2021  |  AIP
Assemblée
© Abidjan.net par Atapointe
Assemblée nationale: le secrétaire Le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’État face aux deputés
Jeudi 26 octobre 2017. Le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’État, Sanogo Moussa était face aux députés de la Commission des affaires économiques et financières (Caef), à l’Assemblée nationale, à Abidjan-Plateau.


Abidjan, L’ONG CIVIS Côte d’Ivoire plaide pour plus d’initiatives des parlementaires dans l’élaboration des lois en Côte d’Ivoire au moment où la campagne pour les élections législatives du 6 mars 2021 bat son plein.

Dans une tribune intitulée "Plaidoyer pour plus de propositions de lois : les législatives 2021", dont copie a été transmise mardi 02 mars 2021 à l’AIP, CIVIS Côte d’Ivoire estime qu’il ne serait pas superflu d’encourager l’opposition politique et les candidats élus à exhumer le "projet de loi" portant "statut de l’opposition politique en Côte d’Ivoire", à l’amender et à le proposer à la première session de l’Assemblée nationale sous forme de "proposition de loi", en vue de protéger leurs droits, consolider leur statut et donc la démocratie dans le pays.

Ces deux propositions de lois devraient faire l’unanimité de l’opposition politique, des candidats indépendants ainsi que toutes les parties prenantes engagées dans la construction démocratique en Côte d’Ivoire, indique l’association d’éducation à la citoyenneté, à l’éco-citoyenneté, à la prévention, à la promotion et à la défense des droits de l’homme.

L’ONG CIVIS-CI pense que "consolider la démocratie et renforcer le rôle des partis se réclamant de l’opposition dans la construction de l’unité et de la cohésion nationales" passe par une loi dont l’initiative doit émaner des députés eux-mêmes, à travers une proposition de loi, car, ajoute-t-elle "l’initiative de l’élaboration de la loi est donc une compétence partagée. Elle appartient à la fois au gouvernement et aux parlementaires (députés et sénateurs)".

Les élections législatives 2021 se tiennent dans un contexte marqué par une forte participation de l’opposition politique ivoirienne et de nombreux candidats indépendants.

"Alors, ceux-ci, une fois élus, penseront-ils à proposer des lois qui servent l’intérêt général ? Feront-ils pour de bon, des propositions de loi en général et en particulier une proposition de loi portant statut de l’opposition politique afin de lui donner sa place dans l’articulation des jeux de pouvoir ?", se sont interrogés les responsables de l’ONG qui déplorent que l’analyse des "projets de société" des candidats montre qu’ils abordent timidement les thématiques relatives à l’élaboration des projets de lois qui est une volonté politique d’organisation démocratique en Côte d’Ivoire.

La démocratie offre les conditions idéales pour une bonne cohabitation entre les citoyens d’un Etat. Elle crée sa propre acceptabilité, réduit les crises et contribue à la stabilité, donc à la cohésion sociale, fait remarquer CIVIS-CI, ajoutant que des "urgences démocratiques" devraient faire l’objet d’une attention particulière au cours de la mandature des parlementaires.

(AIP)

gak/kp
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment