Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Après l’ouverture de la session ordinaire : Gros suspense à l’Assemblée nationale

Publié le mardi 6 avril 2021  |  Le Nouveau Réveil
Assemblée
© Abidjan.net par Atapointe
Assemblée nationale: le secrétaire Le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’État face aux deputés
Jeudi 26 octobre 2017. Le Secrétaire d’État auprès du Premier ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’État, Sanogo Moussa était face aux députés de la Commission des affaires économiques et financières (Caef), à l’Assemblée nationale, à Abidjan-Plateau.


Gros suspense à l’Assemblée Nationale au lendemain de l’ouverture de la session ordinaire 2021, le jeudi 1er avril dernier.

En effet, la formation du bureau de cette nouvelle Assemblée nationale est suspendue à la mise en place des groupes parlementaires. Jusqu'à ce jour, des débats souvent houleux sont en cours pour la désignation des présidents des groupes parlementaires dans les différentes formations politiques, représentées au sein de la nouvelle Chambre Haute du Parlement Ivoirien. Il faut noter que l’Assemblée nationale comprend un Bureau pour présider à ses délibérations, des Commissions permanentes pour connaître des affaires qui lui sont soumises, et des Groupes parlementaires. Ce Bureau de l’Assemblée nationale comprend un Président, onze Vice-présidents, douze Secrétaires et trois Questeurs. Ce bureau est constitué suite à des négociations entre le PAN et les Groupes parlementaires. Ceci, conformément à l’alinéa 1 de l’article 8 du règlement de l’Assemblée nationale qui stipule que les autres membres du Bureau sont élus pour un (01) an renouvelable, sur proposition du Président de l’Assemblée nationale, après consultation des Groupes parlementaires. La mise en place de toutes ces entités doit intervenir dans les 30 jours qui suivent l’élection du Président de l’Assemblée nationale.

En attendant, les différents groupes parlementaires qui doivent composer cette Assemblée ne sont pas encore officiellement connus. Alors comme sus-indiqué, ce sont ces groupes parlementaires qui devraient proposer des députés pour être membre de ce Bureau de l’Assemblée nationale et composer les différentes commissions. Par ailleurs des rumeurs persistances font état de ce que le règlement de l’Assemblée nationale pourrait subir des modifications quant à la classification des vice-présidents comme ce fut le cas sous la 1ère législature de Troisième République, sous le président Soro Kigbafory Guillaume. Mais en attendant, les regards sont tournés vers les partis politiques pour la fumée blanche quant aux personnalités qui doivent diriger les groupes parlementaires.

JEROME N’DRI
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment