Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Foncier rural : l’institut national de formation judiciaire veut améliorer la gestion des contentieux par les magistrats

Publié le mardi 13 avril 2021  |  Abidjan.net
Visite
© Abidjan.net par Donald Anon
Visite d`une délégation de l`institut national de formation judiciaire à l`Agence foncière rurale
Abidjan le 12 Avril 2021. Une délégation de l`Institut National de Formation Judiciaire (INFJ) a effectué ce lundi, une visite au sein de l`agence foncière rurale en vue de l`amélioration de la pratique Judiciaire des magistrats dans la gestion des contentieux liés au foncier rural.


Une délégation de l’Institut National de Formation Judiciaire (INFJ) a effectuée ce lundi 12 Avril 2021, une visite au sein de l’Agence Foncière Rurale (AFOR) en vue de jeter les bases d’un partenariat pour l’amélioration de la pratique Judiciaire des magistrats dans la gestion des contentieux liés au foncier rural.

« L’agence n’a pas vocation à être une structure d’enseignement, mais elle se donne néanmoins les moyens de prendre toutes initiatives pouvant concourir à l’amélioration en quantité et en qualité des ressources humaines nécessaires à la conception et à la mise en œuvre de la politique foncière rurale», a précisé Bamba Cheick Daniel, Directeur Général, lors de la visite de travail.

Au nombre des initiatives visant à améliorer les ressources humaines nécessaires à la mise en œuvre de la politique foncière rurale, figurent les partenariats avec les écoles et autres instituts de formation. Après l’Ecole Supérieure d’Agronomie (ESA) de l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny, l’Université Alassane Ouattara de Bouaké et l’Institut National de Formation Professionnelle Agricole (INFPA), avec lesquels elle est en partenariat, l’AFOR projette d’insérer des modules sur le foncier rural dans les programmes de formation de certains établissements. Au nombre desquels, l’Institut National de Formation Judiciaire (INFJ). La séance de travail de ce jour a permis de jeter les bases d’une future collaboration fructueuse entre les deux institutions.

« Les activités de ce matin constituent les prémices de la mise en place d’une collaboration entre nos deux structures. Ayant introduit dans les maquettes de formation initiale et de formation continue des Magistrats, le contentieux du foncier rural, l’institut mesure à sa juste valeur les initiatives de rapprochement avec l’AFOR», s’est félicité le Directeur Général Adjoint de l’INFJ, Touré Issa.

A l’en croire, « cette coopération contribuera à améliorer la réponse judiciaire des Magistrats à la problématique de la sécurisation foncière rurale et à la question du renforcement de la paix et de la cohésion sociale».

Au cours de la séance de travail, toutes les activités de l’Agence, nouveau Maître d’œuvre du Programme National de Sécurisation Foncière Rurale, ont été présentées aux visiteurs. A tour de rôle, les Directeurs de Départements ont exposé sur le processus de sécurisation foncière rurale, le programme de formation des acteurs et professionnels de la sécurisation foncière rurale, et le Système d’Informations Foncières. Bien avant, une visite guidée des Directions et Services de l’AFOR, renforcera la connaissance de cette institution par ses hôtes du jour.

Outre M. Touré Issa, Magistrat Hors Hiérarchie, Directeur Général Adjoint, la délégation de l’INFJ était composée notamment de Mme Cissé Makoueni, Magistrat Hors Hiérarchie, Directeur de l’Ecole de la Magistrature et M. Soro Fanvongo, Directeur de l’Ecole des Greffes. D’autres rencontres sont prévues pour tracer les contours du cadre de collaboration.



Sercom
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment