Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Une ONG invite Ouattara et Bédié au "dialogue" pour une "stabilité" du pays

Publié le vendredi 14 mai 2021  |  APA
Une
© Autre presse par DR
Une ONG invite Ouattara et Bédié au "dialogue" pour une "stabilité" du pays


La Plate-forme pour l’engagement citoyen de Côte d’Ivoire (PEC-CI) a invité jeudi au "dialogue" le chef de l'Etat Aĺassane Ouattara et Henri Konan Bédié en vue d'une "stabilité" du pays, dans une déclaration.

La PEC-CI demande à M. Ouattara "d’accepter la main tendue du doyen d’âge de la politique ivoirienne, Henri Konan Bédié à travers le dialogue national inclusif, seul gage d’une paix durable et pour la stabilité" du pays, indique la déclaration.

Cette plateforme qui regroupe 35 organisations de la société civile appelle à "la libération sans condition de tous les prisonniers politiques, militaires et de la société civile depuis la crise post-électorale de 2010 jusqu’à nos jours".

Elle demande en outre au chef de l'Etat de "mettre tout en œuvre" afin que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, qui ont été définitivement acquittés de tous les crimes par la Cour pénale internationale (CPI) puissent rentrer en Côte d’Ivoire.

Pour la Plate-forme pour l’engagement citoyen de Côte d'Ivoire, ils constituent "la clé essentielle de la réconciliation nationale tant recherchée" de même "le retour effectif de toutes les filles et de tous les fils encore en exil sans exception".

Le Comité exécutif de la PEC-CI et ses 35 organisations de la société civile demande à M. Ouattara "d’associer toutes les forces de la Nation à la gestion du pays à travers la mise en place d’un Gouvernement de large ouverture".

Selon le Comité exécutif et ces organisations de la société civile ivoirienne, cela devrait permettre de "trouver ensemble des solutions idoines aux nombreux problèmes qui minent notre société ces dernières années".

"Nous invitons M. Ouattara à privilégier la voie du dialogue, du pardon en mettant tout en œuvre au nom du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, feu Félix Houphouët-Boigny afin de reprendre sans délais le dialogue direct et franc entamé" avec M. Bédié, poursuit le texte.

Et ce, "en associant tous les partis politiques y compris la société civile significative, afin de préserver l’unité Nationale garant d’une paix durable, car tous les regards sont tournés vers eux".

Le Plateforme invite "tous les acteurs politiques ivoiriens sans exceptions à éviter les prises de positions de va-t’en guerre, afin de garantir l’avenir de la jeunesse ivoirienne, dont plus de 80% croupissent sous le poids de la misère", note la déclaration.

La PEC-CI demande au chef de l’Etat "d’accepter de faire le sacrifice suprême en signant un décret pour une loi d’amnistie pour libérer tous les prisonniers politiques", mentionne la déclaration.

L'organisation estime que cet acte pourrait "atténuer le climat socio-politique" qui de son point de vue "reste non favorable à la réconciliation de toutes les filles et de tous les fils" de la Côte Ivoire.

AP/ls/APA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment