Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Industrie du Caoutchouc : le Premier Ministre Patrick Achi rassure les investisseurs de l’accompagnement du gouvernement

Publié le mardi 8 juin 2021  |  Primature
Filière
© Abidjan.net par Marc Innocent
Filière Hévéa: ouverture du sommet mondial virtuel sur le caoutchouc
Abidjan le 08 Juin 2021. Le premier sommet mondial virtuel sur le caoutchouc s`est ouvert ce mardi à Abidjan en présence du Premier Ministre Jerome Patrick Achi, haut patron de la cérémonie. Photo: SEM. Jerome Patrick Achi, Premier Ministre de Côte d`Ivoire


Abidjan, le 08 juin 2021 - Présidant le premier Sommet mondial virtuel sur le caoutchouc, le 8 juin 2021 à Abidjan, le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a rassuré les investisseurs, désireux d’intégrer la chaîne de valeur mondiale du caoutchouc naturel et du caoutchouc synthétique, de l’accompagnement du gouvernement.

« Je saisis l’opportunité offerte par ce Sommet pour inviter tous les investisseurs nationaux et internationaux, voulant s’impliquer dans cette volonté nationale d’intégration aux chaînes des valeurs mondiales, à s’approcher du gouvernement, dans lequel ils trouveront un partenaire privilégié », a dit Patrick Achi. Et d’ajouter que plus de 85% de la valeur de la filière se trouvent, non pas dans la production agricole, mais dans la transformation et la commercialisation.

Le Sommet a pour thème : « Affronter l’avenir : inclusivité, durabilité et croissance pour la nouvelle normalité ». Il est organisé par le groupe international d’étude sur le caoutchouc (International Rubber Study Group, en anglais), en collaboration avec l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC).

Parlant du secteur agricole en général, le chef du gouvernement a indiqué que les enjeux pour l’avenir commandent que la Côte d’Ivoire ne se contente plus de rester plus longtemps dans le statut de producteur de base. Statut qui fait que les producteurs prennent la plus grande part de la pénibilité et si peu de la richesse globale.

Patrick Achi propose d’agir sur deux fronts pour pallier cet état de fait. D’abord, accroître la transformation locale, pour conserver la valeur-ajoutée la plus grande pour les producteurs, ensuite améliorer toujours davantage l’intégration des produits dans les circuits internationaux de distribution. Et ce, en travaillant à la conquête des marchés, au positionnement durable des filières et à leur valeur de marque.
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment