Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Des acteurs des marchés publics s’instruisent sur les outils de détection de la corruption

Publié le mercredi 9 juin 2021  |  AIP
Des
© Autre presse par DR
Des acteurs des marchés publics s`instruisent sur les outils de détection de la corruption


Des acteurs des marchés publics issus notamment de l'Autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) et de la Direction générale des marchés publics (DGMP) ont entamé, mardi 08 juin 2021, une formation de trois jours sur les outils de détection de la corruption, dans le cadre du Programme d'appui au renforcement des institutions de Côte d'Ivoire (PACC), financé par l'Union européenne et exécuté par Expertise France.

A l'ouverture de cette session organisée à Seen Hôtel, à Abidjan Plateau, le président de l'ANRMP, Coulibaly Yacouba Penagnaba, s'est appesanti sur l'intérêt qu'elle revêt pour ces structures qui interviennent dans les phases de passation, de contrôle et de régulation des marchés publics. Des tâches "fragiles" comportant des "facteurs de risque" et des "niveau de faiblesse" pouvant engendrer une mauvaise image de l'institution si elles ne sont pas exécutées sous le sceau de la bonne gouvernance, a-t-il laissé entendre.

A juste titre, M. Coulibaly a rappelé que les enjeux de cet exercice sont ceux que l'Etat de Côte d'Ivoire a voulu porter à un niveau plus élevé que d'habitude. Il en veut pour preuves, les déclarations du président de la République, Alassane Ouattara, lors de sa dernière prestation de serment ainsi que la création, par le Premier ministre Patrick Achi, d'un ministère dédié à la lutte contre la corruption. Pour lui donc, cet engagement politique est un "ordre" donné aux techniciens dont l'ANRMP et la DGMP.

Auparavant, le Représentant de l'Union européenne, Luca Ferroni, a fait savoir que la thématique constitue le cœur pour assurer une bonne gouvernance d'autant plus qu'elle permettra le renforcement des capacités sur les outils de détection de la fraude dans la passation des marchés publics.

Selon son coordonnateur, Laurent Onguéné, le Programme d'appui au renforcement des institutions de Côte d'Ivoire, d'une durée de trois ans, vise l'appui à l'opération des instances de contrôle externe et interne. Ce, pour une plus grande efficacité de la recette et de la dépense publique, et pour une plus grande transparence et redevabilité dans la gestion des finances publiques vis-à-vis des citoyens.

(AIP)

cmas
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment