Accueil   Rencontres   Business   Actualités   Annonces   Shopping   Publicité
 
 
 ACTUALITES

  Abidjan.net > Actualités > L'intelligent d'Abidjan

Chronique diplomatique - Peut-on parler de Félix Houphouët-Boigny sans évoquer l’opposant Sékou Sanogo ?

 

 
 
 mercredi 10 février 2010 - Par L'intelligent d'Abidjan Taille des caractères

    

Dans l’histoire politique de la Côte d’Ivoire, on ne peut parler de Félix Houphouët-Boigny sans évoquer Sékou Sanogo. Quand on évoque sérieusement l’histoire politique de la Côte d’Ivoire dans les années 1940, Sékou Sanogo et Félix Houphouët-Boigny viennent automatiquement à l’esprit. Mais beaucoup d’Ivoiriens ne savent pas que Sékou Sanogo est originaire du Worodougou et a été un opposant farouche à Félix Houphouët-Boigny. Sékou Sanogo a été une grande figure d’un autre style politique avec l’épineux dossier de l’indépendance de la Côte d’Ivoire qu’il ne traitait pas de la même façon que Félix Houphouët-Boigny. Les Ivoiriens de l’époque qui soutenaient Félix Houphouët-Boigny avaient collé à l’homme politique du Worodougou toutes sortes d’épithètes : « Sékou Sanogo Foiré » ou encore « Sékou Sanogo indépendantiste ». C’est vrai, Sékou Sanogo n’était pas un modéré et n’avait jamais cessé d’en découdre avec Félix Houphouët-Boigny à travers des meetings politiques. Qu’on ne se trompe pas. Le paysage politique des années 1946, 1947, 1948 n’était pas amusant et folklorique comme maintenant. A l’époque l’opposition politique maîtrisait mieux son sujet. Tant dans le camp Félix Houphouët-Boigny que dans le camp de l’opposition, le réflexe était totalement « l’indépendance » de la Côte d’Ivoire. Mais comment gagner cette indépendance, sans trahir l’espoir profond des Ivoiriens ? La bataille était rude avec un seul enjeu de taille : Se prévaloir tout simplement du bon souvenir omniprésent à laisser à la Côte d’Ivoire indépendante. Dans cette bataille, Sékou Sanogo aura des difficultés a tenir la dragée haute au médecin Félix Houphouët-Boigny soutenu, lui aussi, par une importante partie de l’ethnie malinké du Nord de la Côte d’Ivoire, la plus puissante à l’époque dont était originaire, le légendaire Sékou Sanogo, l’opposant politique du Worodougou. Sékou Sanogo et Félix Houphouët-Boigny se sont peu retrouvé face à face. Félix Houphouët-Boigny fuyait le débat trop bruyant devant le talent encombrant de Sékou Sanogo. Mais comme la politique est un métier, où tout est calcul et tactique, Félix Houphouët-Boigny, avec son talent politique, avait toujours, l’art de prendre le dessus sur ses adversaires face à une situation. Félix Houphouët-Boigny restait populaire à Touba, Séguéla, Mankono, Odienné, Bouaké, Korhogo… Mais Sékou Sanogo restait une épine dans ses pieds. Parce que le légendaire homme politique du Worodougou, était lui aussi, admiré pour son courage au sein de la même couche rurale de la Côte d’Ivoire. A l’arrivée, Sékou Sanogo n’était pas un talent politique et avait des difficultés à expliquer son projet de « socialisme » pour la Côte d’Ivoire, dans ce pays, à l’époque, où ceux qui savaient lire, traduisaient mal, ce qu’il ne comprenait pas. Personne ne comprendra ni aisément le « socialisme », ni le contenu réel du programme’’ d’indépendance’’ de Sekou Sanogo. Et c’est bien cette lacune qui a profité à Félix Houphouët-Boigny, de se replier sur son projet « d’indépendance totale » où tous les Ivoiriens seront heureux. Touba, Man, Korhogo, Séguéla, Odienné, comprenaient mieux cela, surtout que les africains aiment le social et l’humanitaire. Et peu d’ivoiriens à l’époque, n’avaient pas compris cette ‘’façon de dire’’ de Félix Houphouët-Boigny, comme un moyen de tirer le tapis sous les pieds de Sékou Sanogo, un homme honnête. Un grand homme politique, quoique opposé à Félix Houphouët-Boigny, n’avait jamais fait de déclarations à l’emporte pièce. En Côte d’Ivoire, où l’on parle trop, personne n’éprouve de savoir qui était Sékou Sanogo. Des histoires politiques, comme celles qui avaient opposé Félix Houphouët-Boigny à Sékou Sanogo, peu d’Ivoiriens le savent. C’est pourquoi, l’histoire politique de la Côte d’Ivoire ne peut parler seulement de Félix Houphouët-Boigny, sans évoquer ceux qui ont fait la même lutte pour l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Qu’on ne se trompe pas : En 1946, 1947, 1948, il y avait une classe politique. Une méthode politique. Il y avait également de différentes conceptions d’indépendance pour la Côte d’Ivoire… mais qui se frottaient dans la dignité, juste à la limite du respect pour les autres ivoiriens de Dimbokro, Bouaflé, Agboville, Bassam, Gagnoa… Sékou Sanogo du Worodougou et Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, quoique opposés ont été des modèles de cette aventure politique de la Côte d’Ivoire. Un rappel pour les Ivoiriens qui parlent trop, et connaissent peu l’histoire de la Côte d’Ivoire.
Par Ben Ismaël

LIENS PROMOTIONNELS

 Lire plus d`articles de « L'intelligent d'Abidjan »

 

 

Comment

 

Sauvegarder  Sauvegarder l'article
Réagir  Réagir à l'article
 E-mail l'article
 SMS le titre
Imprimer  Imprimer l'article
 Revue de Presse

Recommandez la lecture de cet article?
Pas du tout   1 2 3  Très bon


Top News de la semaine

bullet Côte d`Ivoire: risque de "guerre civile", affirme un responsable ex-rebelle- AFP (9/2/2010)

bullet Mambé sort enfin la “bombe” : Voici le courrier confidentiel du président de la CEI au facilitateur Blaise Compaoré- Le Nouveau Réveil (8/2/2010)

bullet L`ex-rébellion ivoirienne appelle au démantèlement des milices pro-Gbagbo- AFP (8/2/2010)

Copyright :  

© 1998-2002 Weblogy Corporation, Tous droits réservés. -  Conditions d'utilisation et confidentialité