Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Abidjan: rassemblement pro-Gbagbo samedi devant le palais présidentiel
Publié le mercredi 23 mars 2011   |  AFP


Crise
© Reuters
Lundi 21 mars 2011. Abidjan. Charles Blé Goudé a appelé les jeunes Ivoiriens à se rendre lundi matin à l`état-major "pour se faire enrôler dans l`armée afin de libérer la Côte d`Ivoire de ces bandits"


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

ABIDJAN,Charles Blé Goudé, leader des "jeunes
patriotes", fervents partisans du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, a
appelé mercredi à un grand rassemblement samedi devant le palais présidentiel,
à Abidjan, pour démontrer que M. Gbagbo est "majoritaire".
"De samedi 08H00 (locales et GMT) à dimanche 08H00, nous allons montrer que
Laurent Gbagbo est majoritaire. J`appelle toute la population ivoirienne à
être devant le palais présidentiel à Abidjan afin de démontrer qui est
majoritaire", a-t-il dit lors d`un point de presse.
Le palais présidentiel est situé dans le quartier administratif du Plateau,
au centre d`Abidjan, un secteur ultra-sécurisé.
Cet appel intervient au moment où l`escalade des violences entre les
partisans de M. Gbagbo et ceux de son rival, Alassane Ouattara, reconnu
président par la communauté internationale, fait craindre que le pays bascule
dans la guerre civile.
La crise née du scrutin contesté de novembre 2010 a fait près de 440 morts,
selon l`ONU.
"Il n`y aura pas de guerre civile en Côte d`Ivoire", a assuré M. Blé Goudé.
"Restez calme, rentrez chez vous, allez au travail, ne vous laissez pas
envahir par les rumeurs. Nous allons tout mettre en oeuvre pour qu`il n`y ait
pas de guerre civile", a-t-il poursuivi.
La situation reste très tendue à Abidjan, où des dizaines de milliers
d`habitants quittent la capitale économique ivoirienne en proie à des
affrontements entre insurgés pro-Ouattara et militaires fidèles au président
sortant.
Le 19 mars, M. Blé Goudé, surnommé "général de la rue" par ses partisans,
avait appelé les jeunes "prêts à mourir pour leur patrie" à "s`enrôler" dans
l`armée.
Et lundi, premier jour de l`opération, des milliers de jeunes gens se sont
présentés devant l`état-major pour se faire enregistrer. Ils seront appelés au
"moment opportun".
De nombreux observateurs, craignant d`éventuels dérapages, s`interrogent
toutefois sur la formation et l`armement qui seront fournis à ces recrues, peu
habituées à la discipline militaire.

LIENS PROMOTIONNELS