Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS



Comment

Dernières dépêches



Politique

Bouaké: Identification des FRCI / Le PNRC inscrit l’opération dans le programme d’emplois jeunes
Publié le vendredi 10 juin 2011   |  Le Patriote


Opérations
© Abidjan.net par Emma
Opérations de pacification: patrouilles des Forces républicaines (Frci) dans les rues d`Abidjan
Mercredi 13 avril 2011. Abidjan.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire accorde du prix au programme du Président de la république relatif à la création d’un million d’emplois pour les jeunes. Ainsi, à la faveur de l’opération d’identification des FRCI qui s’étend à l’intérieur du pays, Kéhi Edouard, conseiller spécial du coordonnateur national, mène depuis quelques jours une mission préparatoire des grandes opérations d’identification dans les régions des Savanes et de la Vallée du Bandama. Lundi soir, au cours de l’étape de Bouaké, il a indiqué qu’il est question de créer les conditions propices à la mise en exécution du programme de création d’un million d’emplois pour les jeunes.
«Nous voulons des projets durables, des projets de développement. Nous nous sommes assurés de l’état d’avancement des projets inachevés. On va les réactualiser», a-t-il promis.Par ailleurs, l’envoyé de Daniel Ouattara a annoncé l’arrivée de ses équipes d’identification dans la région dès la fin du mois. Affirmant que son séjour a consisté à préparer la mission de revue des effectifs des Frci, des associés et groupes d’auto-défense à l’intérieur du pays. «Cette mission a été confiée au Pnrrc. Le conflit postélectoral a causé beaucoup de destruction, surtout au niveau des camps. Il fallait faire la revue des effectifs pour savoir qui est là ou pas. On a démarré à Abidjan le 8 mai pour boucler le 23 juin. Et se redéployer ensuite à l’intérieur, y compris sur les six mois à venir», a souligné le conseiller spécial du coordonnateur national. Il poursuivra pour dire qu’il a mis son séjour à profit pour informer les autorités administratives et politiques de Bouaké, de l’arrivée imminente du programme. Révélant qu’au niveau d’Abidjan, le bilan à mi-parcours de l’opération a enregistré au total 5312 éléments pour l’armée nouvelle (Ean) et associés qui ont été profilés au niveau des groupements tactiques 3 et celui d’Abobo.
MAIGA Idrissa à Bouaké

LIENS PROMOTIONNELS