Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment


Accueil
News
Économie
Article


 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2608 du 3/8/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles

Comment



Économie

Dette intérieure / Fournisseurs d’Etat : Le Synafeci revendique le paiement des factures
Publié le vendredi 3 aout 2012  |  L'intelligent d'Abidjan




 Vos outils




Les fournisseurs de l’Etat sont déterminés à faire apurer la dette du Gouvernement en leur endroit. Le mercredi 1er août 2012, au cours d’un point de presse au siège du Syndicat nationale des fournisseurs de l’Etat de Côte d’Ivoire (SYNAFECI), Gré Faustin, président dudit Syndicat a fat savoir les préoccupations de son mouvement et sans détours: « Après l’admission de la Côte d’Ivoire au point d’achèvement de l’initiative PPTE (Pays pauvres très endettés), nous avons approché le Trésor sur instructions du ministre de l’Economie et des Finances. Selon lui, il était question pour l’Etat ivoirien de régler 43 milliards de FCFA par échéance aux fournisseurs. 7 milliards de FCFA pour le premier trimestre 2012, 12 milliards de FCFA pour le 2ème, 12 milliards FCFA pour le 3ème et 12 milliards de FCFA pour le 4ème trimestre», a-t-il estimé. Le conférencier s’est dit ahuri de recevoir deux courriers à la même date, dont un ordonnant le paiement des arriérés et l’autre annulant la décision d’apurement des factures impayées sous peine d’un audit préalable. Toute chose qui a amené Gré Faustin à dire qu’il est d’accord pour les audits. Cependant, ajouté-t-il : «Le Synafeci veut un débat télévisé sur la RTI avec les responsables en chef du Trésor public pour faire éclater la vérité sur les prétendues fausses factures et les audits». Il a soutenu que les paiements des arriérés antérieurs à 2010 se fassent sans conditions avant le 15 août 2012. «Un sit-in est prévu devant l’immeuble Sciam abritant le bureau du ministre de l’Economie et des Finances le mercredi 22 août à 8 h 30, en cas de non satisfaction des revendications suscitées», a-t-il prévenu.
Armand K

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires