Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2631 du 4/9/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Art et Culture

Dès son retour de Chine / Hadjau Hélène-Valérie Djouka, Miss Côte d’Ivoire : Ce que la mère du président Hu Jintao m’a confié
Publié le mardi 4 septembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


1ère
© Abidjan.net par Serges T
1ère étape des présélections de Miss Côte d`ivoire - Djouka Hélène élue à Divo.
La 1ère étape des préselections de Miss Côte d`ivoire 2012 s`est déroulée le samedi 18 févriér à Divo. Qui a vu le sacre de Mlle Djouka Hadjau Hélène.


 Vos outils




La 62ème édition du concours Miss Monde a eu lieu à Ordos dans la région Sud de la République Populaire de Chine, du 18 juillet au 18 août dernier, Miss Côte d’Ivoire 2012, Hadjau Hélène-Valérie était au nombre de cent quinze (115) candidates qui ont concouru. Ayant été en quart de finale du concours Miss Top Model Fasion Show, la représentante ivoirienne s’est ouverte à L’Intelligent d’Abidjan à son retour de voyage. Dans cet entretien, elle livre les secrets de son périple chinois.
Vous revenez de la 62è édition du concours Miss Monde qui s’est déroulée du 18 juillet au 18 août 2012. Vous avez donc passé un mois en Chine. Peut-on avoir vos sentiments à votre retour ?
Après plus d'un mois passé à Miss Monde, je suis très heureuse "de rentrer à la maison", de retrouver mon pays, ma famille, mes amis et mon quotidien. J'ai passé un excellent séjour en Chine, j'ai gagné en connaissance, en ouverture d'esprit, tellement de choses auxquelles je ne m'attendais pas.

Vous êtes partie d’Abidjan toute seule sans avoir été accompagnée par une délégation ivoirienne composée de membres du COMICI et de journalistes. Quelle appréciation faites-vous de cet abandon ?
Un abandon ? Non, au contraire ou du moins ça n'a pas été le cas avec le COMICI (Comité Miss Côte d’Icoire), car j'ai été accompagnée à l'Aéroport par le président Victor Yapobi qui d'ailleurs m'a beaucoup soutenu tout au long de cette aventure. Par contre, ce sont plutôt les journalistes qui ont brillé de leur absence à l'Aéroport le jour de mon départ (Ndlr: le 16 juillet 2012).

Est-ce que cela ne vous a pas frustré quand vous avez vu la mobilisation des staffs autour de vos concurrentes ?
Je n'ai vu aucune mobilisation de staff autour des autres concurrentes. Je vous informe que quand je suis arrivée à l'Aéroport de Ordos, il y avait l'organisation Miss Monde qui m'attendait à l'aéroport, moi seule. Et même si mon comité venait avec moi leur mandat serait temporairement suspendu à l'aéroport, car ils n'ont pas le droit de venir avec nous à l'hôtel et dans nos differentes tournées, selon le règlement. Il en a été de même pour toutes les autres candidates. Voilà pourquoi cela est inutile que le COMICI m'accompagne du moment ou je peux voyager toute seule.

Les concours de beauté internationale suscitent un véritable engouement dans les pays d’Amérique latine et certains pays africains comme l’Afrique du Sud, l’Angola et bien d’autres. Tel n’est le cas en Côte d’Ivoire. Quel est votre avis sur la question ?
Dans les pays d'Amérique latine, les concours Miss constituent un véritable intérêt général. Les gens ont cette culture là. Et certaines filles depuis leur bas âge sont éduquées pour être des Miss. Je pense bien que c'est le cas du Venezuela. et des autres pays que vous avez cités qui veulent certainenement rejoindre la tendance. Mais je pense que pour les pays africains, le rêve s'est intensifié depuis le sacre de Léila lopez, Miss Angola, à Miss univers.

Vous avez pris des cours intensifs d’Anglais en Côte d’Ivoire avant votre départ pour la Chine. L’on a été surpris de constater que votre présentation à Miss Monde a été faite en Français, quand par exemple Miss France qui parle français a rendu sa présentation en anglais. Pareil pour la 1ère dauphine du Venezuela qui parle espagnol mais qui a fait son speech en anglais. Pouvez-vous expliquer ce qui s’est passé ?
Il est vrai que j'ai pris des cours intensifs d'Anglais et je vous rassure que cela m'a bien servi là-bas. Car, toutes les conversations s'y faisaient en Anglais. Et parler le Français était un luxe que j'ai très rarement pu m'offrir. Mais je vous informe que parler l'anglais n'etait pas obligatoire. L'anglais est une langue que je parle tres rarement et donc je n'ai pas la parfaite maitrise comparativement au français. je n'allais donc pas utiliser mon point faible pour m'adresser au monde entier au risque de faire une erreur qui aurait pu me coûter cher. Miss France que vous avez cité, a fait l'effort de faire son interview en Anglais et malgré cela la presse française n'a pas pu s'empêcher de critiquer violemment et surtout méchamment son accent et les erreurs dans son discours. Sans compter qu'ils m'ont même cité en disant "elle aurait pu le faire en Français comme Miss Côte d'Ivoire....". Quoi que j'aurai fait, il est clair que des critiques s'en seraient suivies.

Vous avez été qualifiée pour les quarts de finale dans la catégorie ‘’Top Model Fashion show’’, le lundi 23 juillet 2012. Toute la Côte d’Ivoire a rêvé avec vous pour la finale du 18 août 2012, comme ce fut le cas en 2010 avec Miss Da Silva Inès. Puis le 12 août le rêve s’évanouit avec votre élimination ?
Que je sois finaliste au concours Top Model Fashion Show a été un très bon point pour la Côte d'Ivoire. Mais, il a fallu choisir une seule et ce fut Miss Sud Soudan. Le jury l'a choisie, elle l'a donc mérité !

Vous n’avez pas pu vous qualifier pour la finale du concours de découverte des talents (Performing talent) en chants et danses. Quelle danse avez-vous proposé au jury du concours ?
Mon talent était de faire de la danse traditionnelle ivoirienne. Alors, j'ai proposé aux auditions un mélange de yatchana (danse du nord) et d'aloukou (danse de l'ouest). Je voudrais profiter de l'occasion pour remercier le village SOTEKA qui m'a appris la chorégraphie de mon spectacle et aussi le styliste Serges Tahi qui m'a habillé de façon très originale pour ce même concours. Malheureusement, au finish les membres du jury ont décidé que la danse traditionnelle ne se fasse plus comme concours de talent mais comme spectacle gratuit, je veux dire qui ne donne pas de point. A partir de ce moment j'étais destabiliisée, parce que je m'étais préparée pour la danse traditionnelle.

Vous n’avez pas participé à la finale Miss Monde Top 25. Miss Chine Yu Wenxia a été élue Miss Monde. Quel commentaire pouvez-vous en faire ?
Je suis très heureuse pour Yu Wenxia parce que j'estime qu'elle a mérité la couronne Miss Monde. Nous avons sympathisé dès mon arrivée à Ordos. On s'entendait très bien , bien que nous n'étions pas dans le meme groupe (On était classé par groupe de trente) C'est une fille vraiment très gentille. J'ai été marquée personnelement par son côté très naturel, sa simplicité et sa douceur. Elle est vraie comme personne. Mais comme je l'ai dit avant de partir, et je l'atteste encore maintenant, toutes les filles méritaient d'etre Miss Monde rien qu'en tenant compte de la beauté. Car il y avait des beautés de tous types. Alors comment choisir une representante ? Il suffit de trouver la fille qui à part être belle, réunit le plus de bonnes qualités surtout les qualités interieures. Je pense que c'est le systeme général de choix lors des concours de beauté. Et Miss Chine a gagné. et je suis fière d'elle.

En marge du concours Miss Monde, vous avez fait un véritable circuit touristique à savoir la visite de la ville de Shanghaï et des sites culturels. Quel souvenir ?
Que de bons souvenirs. Je fais un bilan assez positif. J'ai été marquée par la perfection de l'organisation de notre séjour. Tout était parfait et pensé à l'avance. Nous avons f ait des balades à chameaux dans le desert de Dong Sheng, visité les plus grandes villes de la Chine telles que Shangai et ces incroyables building, des grands villages chinois telles que Shangsu et son magnifique lac "le shanglake". Nous avons également assisté a toutes sortes de ceremeonies traditionnelles mongoliennes. on compte aussi la visite de musées d'art, de temples mongoliens et d'anciennes villes. Nous avons appris l'histoire de la Chine meme et de la Mongolie. Ausssi on a dégusté les mets chinois et on a appris quelques petits mots (rires). Mais je tiens à souligner que les chinois ont été très hospitaliers avec nous et on a pu remarquer une grande implication du gouvernement dans l'organisation.

Selon vous, que doivent faire les autorités ivoiriennes si elles veulent que la Côte d’Ivoire ait un rang assez honorable au concours Miss Monde ou même remporte ce concours ?
Voir une Ivoirienne ravir la couronne aux diamants bleus, cela n'est pas du tout impossible. Il y a vraiment de très belles femmes en Côte d'Ivoire. Je confirme. Mais honnêtement cela ne suffit pas pour être Miss Monde. Pour que ce rêve se réalise, il va falloir que les autorités ivoiriennes, elles aussi se décident à voir ce concours d'un bon œil tant au plan financier que politique et s'investissent considérablement. Mais à priori, la Côte d'Ivoire a d'autres priorités.

Vous avez visité la résidence familiale du président chinois Hu Jintao où vous avez rencontré la mère du président chinois. Quel message cette dernière vous a donné ?
Elle nous a demandé de représenté dignement la beauté féminine, d'être des modèles pour les plus jeunes et aussi d’œuvrer dans l'humanitaire et défendre la cause des femmes.

Après cette étape à Miss Monde, avez-vous des propositions à faire au COMICI pour l’amélioration du concours Miss Côte d’Ivoire ?
Je tiens avant tout à exprimer la fierté et le plaisir que j'ai d’être encadrée par le Comici. car j'ai pu voir certaines miss à qui leur comité leur mettait des pressions insoutenables et qui malheureusement, n'ont pas comme moi, profité de cette aventure. J'ai pu remarquer que ces miss là étaient sponsorisées comme des "cheveaux de courses". Je me rends compte de la chance que j'ai d'avoir un comité dont les membres m'encadrent non seulement en tant que miss, mais également en tant que leur fille, en tant que personne et non pas en tant que business. Par contre, si des améliorations doivent être apportées au concours miss côte d'ivoire, cela devrait être de l'assistance dans d'autres domaines tout aussi essentielles. On devrait accorder un logerment de fonction à la miss. Mais par dessus tout offrir une bourse d'étude, pour garantir un avenir honorable à la Miss Côte d'Ivoire. Je souhaiterais sincerement que cela soit accordé aux prochaines représentantes de la beauté ivoiriennne.

La Côte d’Ivoire ne sera pas représentée au concours Miss Univers. Cependant, votre première dauphine sera à Miss CEDEAO à Yamoussoukro. Quelles sont ses chances ?
La Côte d'Ivoire ne participera pas au concours Miss univers cette année. Par contre nous nous préparons pour le concours Miss CEDEAO qui aura lieu à Yamoussokro en decembre prochain. et aussi pour le concours NAiades (le concours des dauphines). Je voudrais remercier la première dame, Madame Dominique Ouattara, le ministre de la Culture et de la Francophonie, Monsieur Bandama Maurice, le COMICI, le couturier Eloi SESSOU qui a confectionné ma robe de la finale Miss monde, aux Ivoiriens et aussi toutes les personnes qui de près ou de loin m'ont soutenue tout au long de cette aventure. Que Dieu bénisse la Côte d'Ivoire !

Interview réalisée par Patrick Krou

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires