Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Visite d’Etat : Ouattara annonce d’importants investissements dans le Bounkani
Publié le mercredi 28 novembre 2012  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan, marqué, dit-il, par l’extrême pauvreté dans le Bounkani qui a le plus fort taux de pauvreté en Côte d’Ivoire, le Président de la République, Alassane Ouattara a annoncé d’importants investissements dans la région.
Première étape de sa visite d’Etat de quatre jours dans le district du Zanzan (régions de Gontougo et du Bounkani), M. Ouattara est arrivé mardi à 15H50mn à la place de la paix, noire de monde, pour prononcer un discours attendu par les ressortissants de Bouna.
Aussi, M. Ouattara dont la dernière visite à Bouna datait du 15 octobre 2010, pendant la campagne électorale, a entamé son allocution par des remerciements à l’endroit de cette région qui a contribué à son élection. Il a promis de tenir toutes les promesses faites alors.
« Je suis venu apporter un message de compassion, de pardon et de paix », a indiqué le Numéro Un ivoirien, faisant observer que le pays est aujourd’hui en paix et que la situation se normalise. Au dire de M. Ouattara qui promet de ne ménager aucun effort pour la paix et la réconciliation entre ses compatriotes, la crise terminée, il se pose de nombreux défis à relever dans les domaines de la sécurité, la santé, l’éducation, la construction d’infrastructures et l’équipement des services publics.

« Nous apporterons des solutions concrètes à vos problèmes », a assuré Alassane Ouattara, annonçant une prévision de 163 milliards FCFA d’investissement pour le développement économique, social et culturel du Bounkani dont Bouna est le chef-lieu de région, sur les 450 milliards FCFA prévus pour l’ensemble du district du Zanzan.
Dans le cadre du programme présidentiel d’urgence (PPU) qui a permis déjà de nombreuses réalisations, M. Ouattara envisage la réparation de 530 pompes hydrauliques villageoises et la création de 111 nouveaux forages, l’équipement de trois nouvelles sous-préfectures en système d’adduction d’eau potable. Pour mettre fin aux récurrentes baisses de tension et interruption d’électricité, il annonce 64 km de ligne, début 2013, avec le Ghana.

En outre, le chef de l’Etat promet, concernant les infrastructures, le bitumage de l’axe Bouna – Doropo, Bouna – frontière du Burkina Faso, pour environ 40 milliards FCFA déjà mobilisés. Le début des travaux est pour début 2013, a-t-il assuré, accédant également à la requête des populations de construire un pont sur la Volta pour faciliter les échanges avec le Burkina Faso voisin.

Côté agriculture, Ouattara déclare des investissements importants pour procéder au traitement sur place de la noix de cajou, plutôt que de l’exporter tel quel. L’emploi des jeunes est également une grande préoccupation pour le Président qui escompte de grands projets, pour régler en partie ce problème.
Le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé que d’ici deux semaines, son épouse, Dominique Ouattara va lancer un projet de micros crédits pour un montant de démarrage d’un milliards FCFA, au profit des femmes. « Nous allons faire ici, plus qu’ailleurs. (…) Je crois en la prospérité de la région du Bounkani », a-t-il dit, avant de rendre un hommage au roi de Bouna, Djarakoroni II, aux chefs traditionnels et religieux locaux pour leurs actions en faveur de la paix et de l’unité.

M. Ouattara a exhorté toutes les populations à réapprendre à vivre ensemble, faisant savoir que chaque famille ivoirienne est un souci pour lui car il veut transformer la Côte d’Ivoire pour en faire le pays dont tous les « fiers Ivoiriens » rêvent.
La visite d’Etat dans le chef-lieu du Bounkani a été l’occasion pour le Président d’offrir 42 véhicules de police pour la région dont deux pour le département de Bouna, ainsi que la remise d’une somme globale de 21 millions FCFA à différents corps constitués (chefs coutumiers et de terre, corps préfectoral, communautés chrétienne et musulmane, jeunes, femmes, groupes de danse traditionnelle…) de Bouna.

(AIP)

cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment