Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Compaoré veut pour le Mali des institutions qui fonctionnent `` régulièrement `` et ``pleinement`` (Djibril Bassolé )
Publié le jeudi 13 decembre 2012  |  Agence de Presse Africaine


Audience
© Présidence par C I bou T
Audience du chef de l’Etat : Le président de la république Alassane Ouattara reçoit le ministre des affaires étrangères Burkinabé Djibril Bassolé
Mercredi 12 décembre. Abidjan. Le président de la république Alassane Ouattara reçoit le ministre des affaires étrangères Burkinabé et médiateur dans la crise malienne Djibril Bassolé


 Vos outils




Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale du Burkina Faso, Djibril Bassolé, a annoncé, à l’issue d’une rencontre avec le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, que le président Blaise Compaoré veut voir les institutions de Bamako fonctionner ''régulièrement’’ et ‘’pleinement’’, rapporte le site internet de la présidence ivoirienne visité jeudi à APA.

M. Bassolé, qui était reçu en audience mercredi, a révélé avoir évoqué avec le Président Ouattara, les derniers évènements qui se sont produits à Bamako à la faveur de la démission du Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, et de son remplacement par Diango Cissoko, jusque-là Médiateur.

Sur cette question, il a fait part du souhait du Président en exercice de la CEDEAO de voir les institutions de Bamako fonctionner ‘'régulièrement'' et ‘'pleinement'', de sorte que l'on puisse atteindre une certaine ‘'efficacité'' dans la gestion des dossiers, en particulier dans les relations entre le Mali et l'Organisation sous-régionale.

Le ministre Bassolé a, par ailleurs, indiqué, avoir fait à la demande du Président du Faso, Blaise Compaoré, Médiateur de la CEDEAO, le point de l'évolution de la médiation au Mali au Chef de l'Etat ivoirien, par ailleurs Président en exercice de ladite Organisation.

Dans ce cadre, il a dit avoir naturellement rendu compte au Président Alassane Ouattara, des derniers contacts que le Médiateur a eus avec les parties maliennes, à savoir le MNLA, Ansar Dine et la délégation du gouvernement du Mali.

Il a ajouté avoir abordé avec le Président en exercice de la CEDEAO, des perspectives à venir, où le Médiateur a l'intention de proposer aux différentes parties un cadre formel de dialogue qui pourra permettra de réunifier politiquement le pays et d'aller de l'avant dans la préparation des élections.

Le nouveau Premier ministre malien, Diango Cissoko, nommé après le départ forcé de Cheick Modibo Diarra, s'attèle à former un gouvernement d'union ayant pour mission de mettre fin à l'instabilité politique au Mali et d'aider au déploiement d'une force armée internationale anti-islamistes.

L'irruption des militaires au-devant de la scène politique malienne a été condamnée par la communauté internationale.



LS/cat/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment