Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Santé

Lutte contre l’insuffisance rénale : Bouaké a son unité d’hémodialyse
Publié le samedi 9 fevrier 2013  |  LG Infos


Première
© Autre presse par DR
Première greffe rénale en Côte d’Ivoire : le gouverneur Mambé a offert 56 générateurs pour un coût global de 140 millions de FCFA au SAMU et aux CHU de Treichville et de Yopougon
Le gouverneur du District d`Abidjan, M. Robert Beugré Mambé s`engage dans le domaine de la lutte contre l’insuffisance rénale en offrant 23 générateurs au Samu, 21 générateurs à l’unité d’hémodialyse du CHU de Treichville et 12 générateurs à celle du CHU de Yopougon, soit 56 générateurs pour un coût global de 140 millions de FCFA


 Vos outils




Le Samu et la fondation Kalou ont organisé, hier, dans un hôtel au Plateau, une conférence de presse, co- animée par Dr Sissoko et M. Bamba respectivement directeur du Service d’aides médicales d’urgence(Samu) et Secrétaire général de ladite fondation. Selon Dr Sissoko, l’objectif de cette rencontre est d’informer les Ivoiriens de l’installation de la première antenne d’hémodialyse à l’intérieur de la Côte d’Ivoire, à Bouaké. Ce centre est le fruit d’un partenariat Samu, Fondation Kalou et la mairie. «Nous avons la chance de tomber sur un maire qui a été sportif, il nous a vraiment facilité la tâche à avoir l’espace qui va abriter cette antenne d’hémodialyse», a-t-il expliqué. Parlant de l’insuffisance rénale, le directeur du Samu a dit que cette maladie n’est pas apocalyptique mais plutôt chronique. C’est pour cela que l’on ne devait pas avoir la phobie pour elle. «Un insuffisant rénal a aussi son mot à dire quant au développement du pays. L’insuffisance rénale n’est pas héréditaire mais on le devient à force des choses», a-t-il éclairé. Il a indiqué que la réalité de la dialyse existe au Samu, vu l’équipement et les ressources dont il dispose. Le patron du Samu a donc invité la population à se faire soigner dans ces centres à un coût forfaitaire, soit 1700 Fcfa par séance jusqu’à ce que l’opération soit totalement gratuite. Pour le Secrétaire général de la fondation Kalou, M. Bamba, sa structure offre au centre 20 ordinateurs, 16000 dialyseurs et 14 générateurs pour 10 places. Ce matériel sera remis le jeudi 14 février à Bouaké. Il a ajouté que plus de 500 000 euros, environ 300 millions de Fcfa sont mobilisé par sa fondation pour lutter contre l’insuffisance rénale. Par ailleurs, Dr. Sissoko a précise que ce centre aura 2 ambulances, un bureau des médecins, une salle de standards, une salle de réparation et d’entretien des machines. Ce sont 300 malades de l’insuffisance rénale qui attendent d’être pourvus, mais ne pourront pas malheureusement être tous pris en compte. C’est pour cela que Dr Sissoko entend voir encore des Fondations Kalou afin qu’il y ait plus d’antennes à l’intérieur du pays. Sur cette question, il a annoncé des villes qui bénéficieront bientôt des antennes. A savoir Gagnoa, Man et Abengourou. Il faut noter que cette unité de dialyse qui va bénéficier de ces équipements sera fonctionnelle début mars.

R. D.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires