Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des concasseuses de Bouaké créent une coopérative
Publié le dimanche 22 juin 2014  |  AIP
Comment




Bouaké- Les concasseuses de la carrière de Bouaké ont créé, samedi, une société coopérative simplifiée dénommée "Binkadi des femmes concasseuses de Bouaké (SCOOPS-COBICOB)", mise en place grâce à l’appui de l’ONG Terresso, en vue d’améliorer leurs conditions sociales.
La coopérative née lors d’une assemblée générale constitutive est composée de quelques hommes et de 300 femmes majoritairement veuves ayant chacune plusieurs enfants à charge.
La présidente de la SCOOPS-COBICOB, Mme Traore Djénébou, a fait savoir qu’elle place beaucoup d’espoir en cette coopérative. Une structure qui aidera certainement les femmes qui se sont investies dans le concassage pendant la décennie de crise, du fait de la pauvreté et le manque d’activité génératrice de revenus, pour subvenir à leurs charges familiales.
La présidente de l’ONG Terresso (Cité du soleil, en langue malinké), Mme Diaby Koné Siata, a promis son soutien aux femmes et à leur nouvelle coopérative. Puis, elle a invité les structures étatiques et les partenaires au développement à les aider à sortir de la précarité.
Les concasseuses rencontrent plusieurs difficultés des l’exercice de leur métier. Pour faire le plein d’une brouette vendue à 1.000 FCFA, une femme peut passer deux à trois jours. En plus, ces femmes, dont le nombre est estimé à 500, parcourent une dizaine de kilomètres pour accéder à la carrière située dans la zone de l’aéroport de Bouaké.
Elles travaillent sans équipement adéquat, éprouvent des difficultés pour écouler le gravier concassé et sont confrontées souvent à des acheteurs véreux. Faute de moyen pour scolariser leurs enfants, ces derniers se retrouvent à travailler sur les sites, aux côtés de leurs mères.

nbf/cmas
Commentaires


Comment