Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité OK
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ La 27e édition de la journée de l’enfant africain célébrée à M’Bahiakro
Publié le samedi 17 juin 2017  |  AIP
La
© Abidjan.net par David Zamblé
La Première Dame, Dominique Ouattara célèbre les femmes du District d`Abidjan
Samedi 27 mai 2017. Palais de la Culture de Treichville. La Première Dame, Dominique Ouattara a commémoré la célébration de la fête des mères, avec les femmes du District d`Abidjan. Photo: Madame Mariatou Koné, Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l`Enfant.
Comment


M'Bahiakro - La ville de M'Bahiakro (centre-est, région de l'Iffou), a accueilli vendredi, la cérémonie officielle de la célébration de la 27e édition de la journée internationale de l'enfant africain (JEA).
La célébration de cette journée dont le thème est "L'agenda 2030 pour un développement durable en faveur des enfants en Afrique: Accélérons la protection, l'autonomisation et l'égalité des chances", a été l'occasion pour la ministre de la Femme, de la Protection de l'enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné de "rappeler aux uns et aux autres, surtout aux parents et aux familles, leur devoir de protection envers les enfants".

Il s'agit pour elle aussi, non seulement de "faire le bilan des violations des droits des enfants mais aussi d'envisager des solutions appropriées pour y mettre fin". Tout en rappelant la ferme volonté du gouvernement de faire de la protection de l'enfant une priorité nationale, Mariatou Koné a énuméré les droits de l'enfant que sont le droit à la vie, à la santé, à l'éducation, à la protection et à la participation, droits fondamentaux inscrits dans notre constitution.

Elle a, par ailleurs, déploré qu'un nombre important d'enfants ne soit pas déclaré à l'Etat civil et que l'éducation de la jeune fille reste à ce jour un défi pour notre pays. Et aussi de dénoncer les pratiques que sont, l'excision et toutes les autres formes de mutilations génitales féminines dans certaines régions auxquelles s'ajoutent les nombreux facteurs de discrimination à l'égard des jeunes filles.

La célébration de cette journée a été marquée aussi par des sketchs d'enfants, des prestations d'artistes et des dons de madame la ministre à des structures placées sous sa tutelle.

(AIP)
djmzb/fmo
Commentaires


Comment