x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mardi 22 mai 2012 | Le Patriote

La ville retrouve son lustre d’antan

© Le Patriote Par Emma
Economie - La Côte d`Ivoire accueille la 45ème Assemblée annuelle de la BAD et la 36ème Assemblée annuelle du FAD, les 27 et 28 mai
La 45ème Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD) et la 36ème Assemblée annuelle du Fonds africain de développement (FAD) se tiendront à Abidjan les 27 et 28 mai. Photo: la Basilique de Yamoussoukro
Yamoussoukro la belle. Avec la nouvelle société de collecte et ramassage des ordures, dénommée les ‘’Etablissements Coulibaly’’, la commune retrouve sa splendeur d’antan. De jour comme de nuit, les camions de ladite société sillonnent tous les quartiers pour enlever les dépôts sauvages, sources de maladie et de pollution. Les tas d’immondices sur les voies non bitumées à l’intérieur des quartiers ont tous été enlevés. Régulièrement, les caniveaux sont curés, donnant ainsi fière allure à la vie natale du premier président ivoirien. Dans tous les endroits stratégiques, des bacs sont déposés pour recevoir les ordures de toute nature. C’est le cas au grand marché où autrefois, des ordures étaient entassées, provoquant des odeurs nauséabondes. Les témoignages des services techniques de la mairie et des populations donnent raison à cette nouvelle structure. M. Kouamé Bernard, sous Directeur technique de la Mairie chargé de la sensibilisation et de l’application de la sanction en parle aisément: «Désormais, ce sont les ‘’Etablissements Coulibaly’’ qui ont à charge la collecte, le nettoyage et le curage des caniveaux. La mairie effectue plus ces travaux. Mais à travers son service technique, elle a un droit de regard et de contrôle sur les entreprises qui souscrivent au contrat et qui sont retenues. Si par exemple, le service technique constate qu’il y a des dépôts sauvages qui jonchent les rues et qui ne sont pas enlevés, il saisit la société. Le constat général est que, la société a de bonnes prestations et elle est dévouée à redonner à la ville sa propreté qui l’a toujours caractérisée,» témoigne-t-il. Pour de nombreux riverains du quartier dioulabougou, avec l’avènement des ‘’Etablissements Coulibaly’’ dans la collecte et le ramassage des dépôts sauvages, ils se sentent soulagés. A en croire dame Koné Mariam, tous les gros dépôts sauvages qui faisaient entrave à la circulation des taxis ont été enlevés. En outre, les moustiques, mouches ont diminué parce que les caniveaux sont régulièrement curés. En un mot, «on respire l’air pur en ce moment». Cependant, des opérateurs économiques déplorent qu’après la destruction de leurs maquis en bordure des lacs, ces espaces ne soient pas entretenus. A ce sujet, la direction régionale de la salubrité a répondu que dans un bref délai, les sociétés qui seront retenues après appel d’offres, vont exploiter ces espaces par le planting de gazon vert et des arbres. Pour l’heure la commune de Yamoussoukro est désormais et régulièrement débarrassée des dépôts sauvages et des tas d’immondices qui jonchaient les rues et boulevards.

Jacquelin Mintoh.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ