x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le mercredi 17 octobre 2012 | Abidjan24h

Rencontre Cnp- Gepci- Synappci- Sappci/Guillaume Gbato, Secrétaire général du synappci (Syndicat national de la presse privée de Côte d’Ivoire) : ‘‘Nous avons bon espoir ’’

© Abidjan24h Par DR
Etats généraux de la presse : le comité scientifique a été installé
Jeudi 24 mai 2012. Abidjan. Installation du Comité scientifique des états généraux de la presse, en présence du ministre de la Communication, M. Diakité Coty Souleimane. Photo: Guillaume GBATO, SG du Syndicat National de la Presse Privée de Côte d`Ivoire (SYNAPPCI), membre du comité scientifique expliquant sa participation
« Depuis plusieurs mois, nous sommes en discussion sur la question de la convention collective. Il y a une décision qui a été rendue le 13 septembre par le Cnp. Je crois que le Gepci a fait de nouvelles propositions d’après ce qu’on nous a dit. Mais selon notre point de vue, nous nous en tenons à la décision du Cnp du 13. Si le Gepci conteste cette décision, elle doit discuter avec le Cnp et non avec les syndicats que nous sommes. Le Cnp et ses conseillers nous ont demandé de leur accorder jusqu’à fin novembre pour qu’ils fassent leur intervention sur le terrain. Nous devons nous retrouver début décembre pour évaluer la situation. Quoi qu’il en soit, nous nous en tenons à la décision du 13 septembre et attendons son application. Cela ne dépend plus de nous mais du Cnp qui a pris une décision et qui va l’appliquer sur le terrain. Le président compte d’ailleurs envoyer des missions dans les entreprises de presse pour vérifier. Parce que la décision du 13 comporte un certain nombre d’étapes. Il était dit que de la fin de ce mois jusqu’à fin décembre, la valeur du point devrait rester à 1400. Et à partir de janvier 2013 à 1700 et à 1900 en janvier 2014.Ce sont des décisions qui ont été prises le 13 septembre. Nous attendons que la première partie soit appliquée jusqu’à fin décembre et c’est ce que le Cnp va vérifier. Nous, on attend. On a bon espoir que les choses vont se faire dans l’ordre. En tout cas, le Cnp nous a dit de lui faire confiance. Je leur demande d’être optimistes et vigilants parce que le Cnp va envoyer des missions dans les entreprises de presse. C’est aux journalistes de s’organiser pour donner toutes les informations réelles sur les salaires, les contrats de travail, les déclarations à la Cnps, la couverture médicale, les conditions de travail etc. Nous allons également les sensibiliser à cela. Il ne faudrait pas que les patrons se contentent de donner des papiers entête. Nous sommes tranquilles. Nous demandons aux camarades de s’organiser, de s’apprêter. Nous passerons également les voir. »

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ