x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 6 mars 2013 | Le Nouveau Réveil

Sommets de la Cedeao et de l’Uemoa : Jean Kacou Diagou plaide pour la prise en compte des entreprises

© Le Nouveau Réveil Par DR
Les Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO) en conclave à Abidjan
Mardi 05 mars 2013, Abidjan. La Fédération Générale des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest (FAPAO) est en Assemblée générale extraordinaire à les 4 et 5 mars 2013.
Le président de la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’ouest (Fopao), Jean-Kacou Diagou, voudrait voir participer de plus en plus les entreprises de l’Afrique de l’Ouest aux rencontres sous régionales. Notamment celles de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’Union économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa). Il a exprimé cette préoccupation hier au Plateau à l’ouverture de l’assemblée générale extraordinaire de la Fopao qui fermera ses portes aujourd’hui. C’était en présence du Bit Genève et de l’Uemoa. «Il y a quelques jours, le sommet de la Cedeao s’est tenu en Côte d’Ivoire. On n’a même pas demandé que la Fopao soit présente. On a parlé de développement de la sous-région et des entreprises de la sous-région. Mais les entreprises n’étaient pas présentes», a déploré le président de la Fopao avant d’ajouter «Qu’on ne peut pas parler aujourd’hui de développement de la sous-région, sans que les acteurs qui apportent le travail et l’emploi, la richesse, le dynamisme économique ne disent ce qu’ils attendent pour être encore plus performants car, dit-il, c’est là que la Fopao a un rôle à jouer». Poursuivant, le président Diagou a exhorté les différents présidents des patronats des pays de la Cedeao et de la Mauritanie, réunis au sein de la Fopao, à s’approprier le plan stratégique triennal de développement 2013-2015 qui devra être élaboré au cours de la présente assemblée générale afin que leur structure ait fière allure. Pour sa part, le directeur de cabinet du ministre de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’étranger, Kalilou Traoré, a donné des assurances quant à la représentativité des entreprises de la Cedeao et de l’Uemoa aux différents sommets de la sous-région. Il a également salué le dynamisme et la responsabilité qui caractérisent le secteur privé. «Nous nous réjouissons d’avoir affaire à un secteur privé organisé, uni et solidaire qui a décidé d’inscrire sa vision dans un plan stratégique de développement afin de prendre sa place dans le renforcement de l’intégration régionale et dans le partenariat public-privé que prônent nos Etats pour relever les nombreux défis de la mondialisation», s’est réjoui Kalilou Traoré qui a par ailleurs renouvelé l’engagement du gouvernement à accompagner le secteur privé.
FRANÇOIS BECANTHY

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ