PUBLICITÉ

Sport Publié le lundi 29 juillet 2013 | L’Inter

Afrobasket masculin 2013 à Abidjan/Fofana Aboubacar Sidiki, président du COCAN: «Il y aura un village Afrobasket au palais des Sports »

© L’Inter Par FIBA
Basket Ball / Afrobasket 2011: la Côte d`Ivoire 4è à Madagascar
Vendredi 26 Août 2011. Antananarivo ( Madagascar). Championnat d`Afrique de basket-ball, Afrobasket 2011. La Côte d`Ivoire termine 4è du tournoi, après une défaite face au Nigeria
Fofana Aboubacar Sidiki, le président du Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de basket-ball (COCAN) dénommé Afrobasket masculin 2013 parle des préparatifs.

Président, vous venez de signer (le vendredi 26 juillet dernier, ndlr) un partenariat avec Orange-Côte d’Ivoire Télécom ; qu’est-ce que cela représente concrètement pour le COCAN?

Pour nous, cette signature de partenariat qui vient de se concrétiser, est le signe de la confiance que ce grand groupe place dans l’organisation de l’Afrobasket en Côte d’Ivoire. Aussi, cet acte est une opportunité de communiquer, de présenter davantage l’événement. Je terminerai par vous dire que c’est également une occasion pour le COCAN de créer beaucoup plus de lisibilité sur cette compétition majeure.

Vous parlez de ‘’beaucoup plus de lisibilité sur un événement’’ qui, pourtant, se sait!
Vous n’avez pas tort mais ne perdez pas de vue que l’événement peut se savoir dans le subconscient de chacun, cependant il est toujours bon de le rappeler. Vous conviendrez avec moi, ‘’que la nature a horreur du vide’’. Ce n’est pas parce que pratiquement tous les Ivoiriens savent que l’Afrobasket 2013 se déroulera à Abidjan du 20 au 31 août prochain qu’il faut baisser les bras. Et se dire qu’on attend le jour ‘’J’’ pour débuter la compétition. Au contraire, il faut le rappeler, il faut l’évoquer sur la place publique par des campagnes d’affichage, par des insertions dans les journaux.

En somme, tout ce que nous pouvons faire comme communication télé, audiovisuelle. Voilà en gros de quoi je voulais parler, par créer plus de lisibilité autour de l’événement.

En ce qui concerne votre cahier des charges, à quel niveau êtes-vous, à quelques jours de l’ouverture de la compétition ?

Nous sommes en train de finaliser les travaux. Vous le savez, nous comptons livrer les infrastructures sportives à Fiba-Afrique le 10 août. C’est la date d’échéance prévue. Fiba-Afrique a validé cette date, et je pense que nous sommes dans les délais, il ne reste plus grande chose à faire. Vous avez effectué la visite avec nous ce matin (vendredi 26 juillet, ndlr), et vous avez certainement pu vous rendre compte de vous-même que le plus dur est derrière nous. Les Ivoiriens peuvent se tranquilliser.

Par rapport à la tenue de cette échéance du 10 août, êtes-vous vraiment optimisme?

Les techniciens nous ont rassurés, mieux, les experts de Fiba-Afrique même ont constaté les travaux et ils sont repartis très rassurés. Je pense, en toute sincérité, qu’il n’y a pas d’obstacle à ce que cette date soit pas respectée.

En dehors de la compétition principale qui débute le 20 août, quelles sont les autres activités que le COCAN prévoit pour animer cet événement ?

Il y aura un grand village Afrobasket qui se tiendra sur ce site même (palais des Sports de Treichville, ndlr). Au programme, ce sera des concerts, des animations, des jeux concours. Nous prévoyons aussi un grand site gastronomique avec beaucoup de ‘’maquis’’, et tout ce que nous connaissons de bien en Côte d’Ivoire. Des visites touristiques et bien d’autres choses agréables pour permettre aux Ivoiriens et à leurs hôtes de passer des moments extraordinaires. Je peux vous assurer qu’il y aura une grande fête. Ce village Afrobasket contribuera à faire de cette compétition, un franc succès.

Les Ivoiriens n’attendent plus que l’événement débute, quel message avez-vous à leur lancer ?

Je vais leur demander de se mobiliser. Vraiment, nous souhaitons une mobilisation générale ; que les Ivoiriens se sentent tous concernés par cet événement afin que tous ensemble, nous soyons fiers d’accueillir l’Afrique.

Propos recueillis par Alphonse CAMARA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ