x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Sport Publié le jeudi 24 octobre 2013 | Le Temps

Conflit/ La Fif répond à Lobognon : «Ayez du respect pour la fonction que vous occupez»

A la suite des propos acerbes et injurieux de Beugrefon Fulbert, le chef de cabinet d’Alain Lobognon, le ministre des Sports le vendredi 18 octobre 2013, à son cabinet au Plateau, la Fif n’a pas mis de temps pour réagir. Sory Diabaté, le premier vice-président de l’instance faîtière du foot en Côte d’Ivoire a réagit au nom du président Sidy Diallo en ce moment à Abu Dhabi avec les Eléphanteaux cadets qui prennent part au Mondial de cette catégorie. «Notre éducation et notre formation ne nous autorisent pas à poser un acte de défiance face l’autorité de l’Etat, face à la tutelle. Et il n’y aura pas d’acte de défiance», souligne-t-il. Après cette mise au point, le conférencier ajoute que «se montrer tolérant envers autrui, c’est se faire un peu de place». Mais, faisant allusion aux paroles d’une rare dureté proférées par Fulbert Beugrefon à l’encontre du président de la Fif et son comité exécutif, Sory lève le ton. «Nous ne sommes pas une bande de copains. Qu’il (le chef de cabinet de Lobognon) respecte la fonction qu’il occupe. Qu’il ait de la considération pour les dirigeants fédéraux», assène-t-il. Sory déplore et s’explique difficilement l’acharnement et la passion qui animent Alain Lobognon et ses collaborateurs quand il s’agit du football ivoirien. «Nous avons l’impression que le football est la vache à lait du ministère, à telle enseigne que quand il y a une compétition, toute la tutelle bouge», se demande le 1er vice-président de la Fif. Il mentionne même que la Fif ne se reproche rien au niveau des finances. «Nous avons toujours, explique-t-il, justifié nos dépenses. Nous n’avons jamais gardé de primes de joueur comme on le prétend»,
45 millions pour 5 membres de la tutelle
Tenant à éclairer davantage les lanternes sur le budget de 525 millions 512 mille 400 F cfa alloués au Mondial des cadets, Sory Diabaté précise que 45 millions 400 millions F cfa sont destinés à la prise en charge de 5 membres du ministère qui devraient être présents aux Emirats Arabes Unis. Lors de son réquisitoire du 18 octobre 2013, l’envoyé de Lobognon, son chef de cabinet en l’occurrence, n’en a pas parlé. Mais quelles sont les dépenses relatives à ces 45 millions ? Le ministère en dira un peu plus certainement dans un bref délai pour montrer sa gestion exemplaire dont il parle.
«Nous avons demandé au régisseur de ne faire aucune dépense»
Fulbert Beugrefon, lors sa sortie qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive, a également fait mention de ce que la Fifa prend toutes les dépenses de la délégation ivoirienne en charge. Et qu’il ne comprend pas pourquoi le président Sidy Diallo les incrimine. «Et pourtant, la Fifa prend tout en charge», a asserté haut et fort Beugrefon. Sur le sujet, Sory informe Lobognon et ses auxiliaires en ces termes : «La Fifa n’a jamais pris en compte tous les membres de la délégation d’une équipe nationale. La Fifa ne prend en charge que 29 personnes. Hors nous avons une délégation de 34 personnes après avoir maintenu le Directeur technique national et le 2e kiné à Abidjan. Alors s’il n’y a pas de dépense à faire là-bas, pourquoi le régisseur s’est-il déplacé ? C’est pour cette raison que nous disons au régisseur qui est parti de n’effectuer aucune dépense. Nous allons nous en charger nous-mêmes. Et après, nous allons faire les comptes. C’est vous dire que la Fif ne cherche pas à camoufler de l’argent».
«Nous n’avons aucun deal avec le Qatar»
Profitant de cette même tribune, Sory a répondu à une autre diatribe d’Alain Lobognon qui affirme que l’arrivée de Lamouchi à la tête des Eléphants est un business entre la Fif et le Qatar. «Il n’y a pas de deal entre le Qatar et Sabri Lamouchi. Le ministre dit que c’est un deal parce que Lamouchi est venu se perfectionner à la tête des Eléphants. Et qu’une fois qu’il aura la main, quand il aura de l’expérience, il irait entraîner le Qatar en 2022. La Fif ne se reconnaît dans aucun deal. Tout comme c’est le cas avec Lamouchi, aucun sélectionneur des Eléphants, y compris Erikson, n’a touché plus de 100 millions comme salaire. Et que c’est à cause de la clause de confidentialité dans les différents contrats que nous ne pouvons pas divulguer les salaires des entraîneurs. Et je tiens à rectifier que Lamouchi ne touche pas 131 millions de F cfa», tranche Sory Diabaté.
Eugène Djabia

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ