PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 16 juin 2014 | Nord-Sud

Décédé vendredi : Koné Ben, le dernier voyage aujourd’hui

Journaliste au service ‘’Police et justice’’ de Nord-Sud Quotidien, Koné Ben Omar, alias Bahi K., et décédé jeudi à Abobo. L’inhumation est prévue aujourd’hui, au cimetière de la même commune.


Koné Ben Omar, journaliste au service ‘’Police et justice’’ (Faits divers) de Nord-Sud Quotidien, connu sous le nom de plume de Bahi K, décédé vendredi 13 juin, effectuera aujourd’hui son voyage vers l’au-delà. Selon le programme rendu public par sa famille, c’est à la ‘’Mosquée Blanche’’, dans la commune d’Abobo, sur la voie express Abobo-Anyama, qu’aura lieu la prière mortuaire à 13h, suivie de l’inhumation au cimetière d’Abobo. Samedi, une délégation de la mutuelle des agents de Nord-Sud Communication (La Fraternelle) conduite par son président Bidi Ignace, s’est rendue, au domicile du défunt pour s’enquérir de l’évolution du programme, réconforter la famille et surtout soutenir la veuve. « Soyez forte. Sachez que c’est Dieu qui donne la vie et c’est lui qui la reprend. Pensez aux enfants et évitez que cette douleur ne s’amplifie en dégradant votre santé», s’est adressé Bidi Ignace à la veuve inconsolable. «Elle ne cesse de pleurer», a regretté une des femmes présentes. Digne dans la douleur, la mère de Koné Ben, a remercié la présence constante de ses collègues, durant sa période de maladie et sa convalescence. « Comme vous le constatez, Ben nous a tous ‘’blagués’’. C’est au moment où on croyait que tout allait bien qu’il est parti », a-t-elle déploré. En effet, Koné Ben revenait de maladie. Il avait une bonne mine. Il avait repris le travail et a même passé la journée du jeudi au siège du journal. C’est l’après-midi, qu’il s’est d’abord plaint d’une douleur au bras. Rentré à la maison, il a indiqué que le mal était remonté au visage. Sur conseils de son médecin traitant, il a pris des cachets. Malgré cela, il a été évacué à la Clinique centrale d’Abobo, la plus proche. Là-bas, les toubibs ont diagnostiqué une crise d’hypertension. Au petit matin, ils ont conseillé une évacuation au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Yopougon pour une meilleure prise en charge. C’est avant le transfèrement à ce centre hospitalier qu’est survenu le décès. Koné Ben a débuté sa carrière de journaliste en 1995. Il exerce deux ans au service sport du ‘’Républicain ivoirien’’. Il intègre ensuite ‘’Le Libéral’’. En 2005, il rejoint l’équipe de Nord-Sud Quotidien pour un nouveau challenge. Il a fait les beaux jours du service ‘’Police et justice’’ (Faits divers), taillé à sa mesure. Surtout, il s’impose comme le spécialiste-maison des questions militaires et sécuritaires.


Sanou A.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ