x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 22 octobre 2015 | L’intelligent d’Abidjan

Conservation des ressources naturelles : L’OIPR fait le point sur la phase d’exécution du projet CORENA

L’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) a organisé le mercredi 21 octobre 2015, dans un hôtel à la Riviera Palmeraie, un atelier de suivi trimestriel de la mise en œuvre de l’axe stratégique 1 de la composante ‘’parcs et réserves’’ du projet Corena.
Dans l’optique de freiner la dégradation de la diversité biologique au sein de ses aires protégées, la Côte d’Ivoire a engagé à partir de 1995, en collaboration avec les partenaires au développement, une réforme de la gestion de ce secteur. Processus qui a conduit à la mise en place du Programme cadre de gestion des aires protégées (PCGAP). Programme qui a eu l’appui financier de l’Agence française de développement (Afd), qui dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D) œuvre au financement de la protection du capital naturel à travers le projet de Conservation des ressources naturelles (Corena).

La composante ‘’parcs et réserves’’ de ce projet vise à engager prioritairement des actions de renforcement des institutions chargées de la gestion et du financement des parcs nationaux et réserves et de relance de la gestion durable des parcs nationaux d’Azagny, de la Comoé et du Mont Sangbé. Ainsi, lors dudit atelier, à la suite des remerciements du colonel Adama Tondossama, DG de l’OIPR, le commandant Ahoulou Ernest , chargé de la composante Parcs et Réserves du projet Corena a fait une présentation relative à l'objectif stratégique 1 consacré à la gestion administrative et financière de l'OIPR comprenant trois (3) résultats. Premièrement, le renforcement des capacités techniques et logistiques de l’OIPR ; deuxièmement, les outils de gestion de la Direction Générale et des aires protégées hors projets sont renforcées ; troisièmement, le suivi du projet et la gestion des résultats sont assurés. Des échanges ont suivi sur le taux d'exécution au 2ème trimestre qui est de 53%. Au niveau des marchés achevés, il y en a 14 soit 36,84 %. Les participants ont recommandé d'améliorer le taux d'exécution et adressé des félicitations au Chargé de la Composante pour le travail abattu.

OG

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ