PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 30 décembre 2016 | L’intelligent d’Abidjan

2ème édition de la caravane nationale de la Nutrition: Le top départ donné à Attécoubé

Le top départ de la caravane nationale de promotion des bonnes pratiques nutritionnelles a été donné, le vendredi 30 décembre 2016, dans la commune d’Attécoubé à Abidjan. Elle prendra fin le 4 février 2017. Cette caravane a été initiée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, à travers le Programme national de la Nutrition (PNN). Ceci dans le cadre de la lutte contre la malnutrition.

Akoua Valentin, inspecteur technique, représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a révélé que la Côte d’ivoire n’échappe pas aux fléaux de la malnutrition qui constitue un véritable problème de santé publique. « La caravane contribue de manière directe ou indirecte à la mortalité infantile et juvénile que connais le pays. Elle est devenue un tueur silencieux et une menace sanitaire pour les populations. : Et 98% des mères allaitent leurs enfants dès leur naissance, seulement 23% pratiquent l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois comme le recommande la stratégie mondiale pour l’alimentation optimale du nourrisson et du jeune enfant. Un pourcentage bien encore bas mais qui mérite des encouragements ». Il a estimé que le couple mère-enfant doit bénéficier d’une bonne alimentation afin de mettre au monde des enfants en bonne santé. « Lorsqu’on parle de bonne santé, il y a le volet mental et physique », a précisé Akoua valentin qui a indiqué que la caravane est l’occasion d’être plus proche de la communauté pour faire passer le message de santé. « La nutrition est une stratégie importante pour notre système sanitaire. Il faut manger, mais il faut pouvoir faire du sport. Les deux doivent aller ensemble. Il faut apprendre à bien contrôler notre manière de manger. La caravane va parcourir toute la Côte d’Ivoire. C’est une occasion pour les populations qui sont très reculées d’avoir la chance de bénéficier du message de la nutrition. Le rôle des médias est assez important dans cette mobilisation. Nous comptons sur vous pour relayer tout ce qui vient d’être dit et tout ce qui sera dit », a-t-il souhaité. Danho Paulin, maire de la commune d’Attécoubé estime qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Pour lui, la santé c’est la vie et les vœux que les Ivoiriens devraient se souhaiter qui est la plus importante, c’est de « souhaiter que nous changions de pratiques et adoptions les bonnes pratiques alimentaires. Tout ceci pour apporter notre poids et intelligence à notre développement et la consolidation de nos familles». En tant qu’élu local, il s’est dit sensible à cette action du gouvernement dans la proximité qui touche les populations qui ont besoin de changer de reflexe. La caravane va parcourir 26 localités du pays dont Divo, Kani (Séguéla) pour finir à Abidjan.

MO avec LG

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ